25 février 2006

les jeux ils sont faits - et moi aussi

Voilà voilà, j'ai tenu ma petite minuscule promesse non-inscrite: la deuxième chaussette armée est finie, fils rentrés et tout et tout.

C'était vraiment un défi sans ambition, la meilleure preuve étant d'y être arrivée. Car depuis quinze jours, les aiguilles ont été fort délaissées au profit d'un événement majeur: j'ai entrepris d'acheter une maison.

Je ne sais pas si ça vous arrive souvent, mais moi c'est la première fois et franchement, le projet immobilier il y a rien de tel pour vous bousiller un emploi du temps. La journée-type :
relire le compromis. appeler le notaire. appeler le banquier. rouvrir ses vieux carnets de dépôts pour compter les centimes. rappeler l'agent immobilier. se mordre les poings. relire la version xx du compromis. tiens au fait il y aurait une servitude. rappeler le notaire. recalculer la formule de prêt n°5b. envoyer deux trois bricoles au banquier. repasser le fax qui n'est pas passé. faire des photocopies. rappeler le notaire. appeler un autre banquier. rappeler le banquier. trouver un créneau rendez-vous. farfouiller dans ses papier. où est le numéro du banquier?? etc, etc...

(Et c'est que le début. Si tout va bien, après il y aura le chantier. Mais qu'est-ce qui m'a pris ???)

Chacun sait pourtant que pour mener une vie sereine et équilibrée, mieux vaut se tenir à bonne distance des agents immobiliers, ne rien devoir à son banquier et éviter par tous les moyens les réunions de chantier pieds-dans-les-gravats dans l'aube glaciale. Toute cette belle sagesse est perdue pour moi. La maison est toute petite (tous mes meubles n'y rentreront pas!), il y aura pleeeeeeein de travaux (on prévoit des larmes dans le polyfilla) mais pour une fois l'endroit est vraiment plein de charme, alors j'ai foncé tête baissée. Et puis, et puis, il y a ... un jardin!

Un jardin! Un jardin!
(Je dois être complêtement piquée. En vingt-cinq ans je n'ai jamais réussi à avoir de belles plantes d'appartement.)

Du coup j'ai ressorti un de mes vieux ouvrages chéris, un authentique incunable des années '70, pour rêvasser là-dessus entre deux crises d'angoisse :

Encylopédie Faites tout vous-même, Denoël, 1975



Si vous avez un brin de nostalgie pour l'époque "retour-à-la-nature-façon-coussins-et-patchouli", vous adorerez ce bouquin. On y trouve un chapitre sur le filage, un autre sur les teintures végétales, et tout un tas d'autres trucs sur l'élevage des canards, la fabrication du four à pain, le tissage manuel ou l'anti-rides au yaourt... Tout pour vivre en autarcie dans son coin de jardin. Désuet et rigolo, on le trouve parfois encore en occase.

Maintenant l'aspect moins enthousiasment de la chose, c'est qu'avec vingt ans de dettes sur le dos les restrictions économiques vont aller bon train. Régime à base de glucides très lents. Garde-robe basique de basique. Et naturellement, blocus absolu sur l'aggravation du stash.

Bon, ça ne m'inquiète pas de trop. Entre ma lenteur proverbiale et ce que j'ai réussi à accumuler l'année passée, j'ai encore de quoi m'occuper entre deux arrachages de tête sur des questions de plomberie et de mur de soutien.

Nom de nom. Je l'ai finie ce matin et mon en-cours chaussette me manque déjà. Serais-je plus atteinte que je ne l'imagine ??...


Bon courage à toutes celles qui sont dans la dernière ligne droite!
Allez les aiguilles!

Posté par knitchy à 14:48 - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    Félicitations pour les chaussettes et la maison !!! Les travaux de rénovation, berk, j'ai déjà donné et c'est pas fini.
    Le jardinage bio par contre : on va pouvoir comparer nos photos d'insectes ou faire des concours de pucerons sur les rosiers. Chic !
    Une petite photo ?

    Posté par Mireille , le 26 février 2006 à 13:15
  • Trop fort, c'est la traduction du Book to Self-Sufficiency? Je l'ai feuilleté cet été, c'est ecxellent!

    Posté par Sophie (Lille) , le 26 février 2006 à 13:31
  • Tes chaussettes en béton seront parfaites pour les réunions de chantiers... bon courage. C'est un beau projet, ne t'inquiète pas.

    Posté par Val , le 26 février 2006 à 16:55
  • Bravo pour tes chaussettes, je les adore ! Et félicitations pour ton beau projet de maison !
    Sans vouloir t'inquiéter, je crois qu'en tricot, on est toujours plus atteintes qu'on ne le croit

    Posté par Christine , le 26 février 2006 à 17:12
  • Bravo pour avoir gagné ta médaille aussi ! Ta chaussette est aussi belle que la première. Que tu en as de la chance de t'acheter une maison, même toute petite, mais avec un hardin, génial ! Félicitation pour tout le côté administratif, je craque rien qu'en te lisant ! (Dis, tu m'inviteras à prendre le thé dans ton jardin ? J'amènerai des glucides rapides !)

    Posté par Christine , le 26 février 2006 à 21:07
  • Superbe chaussette coach, elle te vont super bien..
    Bon courage pour la maison, j'espère qu'elle te laissera un peu de répis tout de même

    Posté par violaine , le 26 février 2006 à 23:16
  • Je t'envie pour ta maison, pour moi le projet est reporté... un jardin, j'ai tout quitté pour en avoir un, je ne le regrette pas un seul instant !
    Quant aux livres, ceux des années 70 sont en effet de vraies mines d'informations, j'en ai quelques uns, mais côté technique, c'est un peu juste je trouve, pas assez d'informations à mon goût.

    Posté par Sandrine Tricof' , le 27 février 2006 à 10:24
  • bravo pour ton coaching Sophie - l'équipe belge s'est bien défendue et toi aussi avec tes superbes chaussettes.
    félicitations et courage pour la maison, l'élevage de canard n'est pas très recommandé en ce moment - mais les soirs d'été, dans ton jardin, tu pourras faire du tricot-yoga.

    Posté par vivi's mum , le 27 février 2006 à 10:38
  • félicitations coach, très joli travail, l'équipe belge est très fière de toi!!
    c'est à Bruxelles cette jolie maison? tu pourrais te lancer dans l'élevage du mouton, parce que filer des plumes de canard, c'est pas gagné...

    Posté par Kim , le 27 février 2006 à 10:43
  • Elles sont super ces chaussettes, mon mari veut les mêmes.
    isabelle

    Posté par isabelle , le 27 février 2006 à 12:42
  • bravo pour la 2eme chaussette et pour le futur jardin !

    Posté par Karen , le 28 février 2006 à 18:26
  • Je m'aperçois que j'ai manqué les derniers posts. J'aime beaucoup tes chaussettes qui comme dit Val seront parfaites pour tes futures réunions de chantier. Je vis en appart, alors, le jardin me fait rêver..

    Posté par caro , le 28 février 2006 à 21:22
  • Moi j'adore tes chaussettes et j'admire la patience qu'il faut pour faire ca si fin et si long et si compliqué, les miennes sont toute toute simples (basiques!)

    Posté par Florence , le 02 mars 2006 à 00:36

Poster un commentaire