11 avril 2006

nouvelles du front

Franchement, il est bien difficile de se concentrer sur le tricot en ce moment. J'ai la tête explosée.
Les emm... sont à la fois monotones (la maison - le prêt - le prêt - la maison - la partie venderesse - le prêt - etc.) et variés. Parce que je dois prendre des médicaments pour dormir malgré mes acouphènes, les assureurs - ces gens délicats - se demandent à présent si j'ai des épisodes paranoïaques ou si je compte me suicider la semaine prochaine. Médecin-conseil ? Injoignable. Avancée du dossier ? Allez savoir.
La semaine passée j'ai du me précipiter pour essayer d'en savoir un peu plus sur un plan d'alignement voté en 1940 (!) pour mettre la rue à 16m de large (?!? pour faire un tronçon d'autoroute entre le parc et le supermarché ??)
Rien ne se perd dans les administrations. Ah ben tiens, ça c'est marrant, le plan d'alignement 1940 à la commune on l'a justement perdu. Mais il paraît que tant qu'il y a un site classé je ne risque rien. "Et d'ailleurs - me signale alors l'aimable monsieur en pointant un index autoritaire sur le plan - attention, hein, parce que dans cette zone-là on ne peut rien faire ! Même pas toucher aux maisons !".
Ça c'est un coup dur. Ça confirme que je n'ai pas le droit de me faire faire un pignon tudor ou une réplique de Disneyworld. Mais peut-être pas non plus le droit d'agrandir par-derrière. Ou alors le site classé saute, j'ai le droit d'ajouter 4 étages si ça me chante et finalement on rase tout en vertu du plan d'alignement de 1940. Youpie. Je devrais peut-être acheter un solide abri de jardin pour le fond du terrain et aller habiter dedans. (Avec un bon camping-gaz et un tuyeau d'arrosage, que demander de plus) Comme ça si la fantaisie leur prend de mettre une autoroute, tout s'arrange : je serai déjà là avec ma baraque à frites.

du tricot quand même

Pourquoi pourquoi pourquoi pourquoi ?
Mais pourquoi n'ai-je pas suivi l'incomparable sagesse d'Elizabeth Zimmerman ? (Je résume: tricoter toujours en rond, n'envisager le trou de manche qu'à la pointe des ciseaux, ne se laisser impressionner par rien et jamais, au grand jamais, ne s'empoisonner avec des histoires de couture.)

Voilà où j'en suis. Tout ça parce qu'il y a de cela xx mois (on ne compte plus) je me suis piquée d'apprendre à construire un vrai poull dans les règles de l'art classique, avec tricot à plat, coutures dans tous les coins, bandes de boutonnages assemblées et bien sûr, bien sûr, manches à tête. Quelle idée!
Jusque là je m'en suis à peu près tirée mais le spectacle de la manche à monter m'a un peu soulevé le coeur. Il m'a fallu 24 heures de repos pour m'y attaquer. Au bout du compte j'ai donc saisi mon fil le plus contrastant pour faire un bâti....

Misère! Qui Que Vous Soyez épargnez-nous de voir encore d'aussi HIDEUSES photos sur ce clog

Verdikt: la longueur est bonne c'est déjà ça. On pourrait ajouter 1cm, en rallongeant un peu les côtes du poignet par exemple (c'est un coup de bol d'avoir une bonne longueur sans décapiter un motif!). Pour le reste, ça se tient pas trop mal mais uniquement si on reste bien droite avec le petit doigt sur la couture du pantalon. Interdiction de lever le bras plus que d'une quinzaine de degrés (Est-ce que lever le bras est interdit aux dames? J'ai déjà eu ce genre d'impression avec des vestes de tailleur. Une excellente raison pour laquelle je n'ai jamais réussi à avoir l'air d'une executive machin).
Et naturellement tout ça tomberait beaucoup mieux avec vingt centimètre de tour de bras en moins, mais j'ai perdu mes dernières illusions à ce sujet...

Mon impression est que je ne me suis pas trop gourrée mais que j'ai affaire à un problème de partronage. C'est-à-dire qu'il faudrait redessiner la tête de manche pour modifier l'inclinaison générale du bidule. Et là, je cale sévère. Je crois que je vais devoir soumettre cette affaire à nos expertes du café-tricot, et laisser reposer jusque là.

A propos de manches il existe un article de fond absolument prodigieux sur Knitty : Knitting beyond the pattern - Sleeve Primer
Attention c'est plein de maths et de graphiques - à peu près aussi invitant à la lecture qu'un article du New Scientist - et c'est une série de trois.
J'ai pas encore eu le courage de me plonger dedans mais si cela ce produit un jour, j'aurai sans doute décroché un graduat de la manche tricotée. Il sera toujours temps ensuite de revenir à la bonne méthode Zimmerman.

En attendant, je vais pouvoir faire pousser de tout petits centimètres d'ornitorynque. Vive les chaussettes!

Happy knitting everybody

 

Pssst... malgré tous ces cafouillages de manches, vous voulez que je vous dise? Ce Broadway est vraiment un modèle ravissant!

Posté par knitchy à 08:29 - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    Bon je cherche je cherche mais je ne peux que constater que c'est modèle est ravissant-tout-court et que tu es ravissante-tout-court dedans.

    Posté par Sophie (Lille) , le 11 avril 2006 à 20:54
  • Hhhhh, je rigole comme une petite folle avec tes histoires de coutures... Non mais quelle horreur les coutures, enfin le résultat est très chouette! C'est que je suis en plein Fern , moi, ne me décourage pas!!!! Et bon courage pour la maison. Nous on est sur des carrières. Pour l'instant c'est les maisons du pâté d'à côté qui ont l'air de pencher, mais bon... Zen...

    Posté par fleur , le 11 avril 2006 à 21:05
  • Je vois que je ne suis pas la seule à avoir des problèmes de tête de manche ! Mais comme tu dis le modèle est ravissant et te va parfaitement.

    Posté par caro , le 11 avril 2006 à 21:17
  • je ne vois pas trop ce que tu leur reproche, mais tu nous montreras ça, et on t'encouragera pour le moins. c'est un modèle superbe, tu as raison, et il te va très bien

    Posté par Stéphanie , le 11 avril 2006 à 21:24
  • j'espère que l'administratif et co de ta maison ne va pas prendre le dessus sur ton tricot car je trouve qu'il a l'air de bien t'aller ce ptit pull et etre fière de l'avoir fait.. vivement mercredi prochain!!

    Posté par violaine , le 11 avril 2006 à 21:33
  • Zen !

    Je te trouve bien sévère envers ton cardigan. Il tombe parfaitement, il te va très bien. Où est le problème ??? Et puis, ne t'inquiète pas trop pour ta maison, tu verras, d'ici quelques mois quand tu seras installée, tu en riras.

    Posté par Catherine , le 11 avril 2006 à 22:44
  • tu veux que je te dise? tricoter en japonais est un jeu d'enfant par rapport à ça !

    Posté par sof frankenstein , le 11 avril 2006 à 23:37
  • The cardigan looks wonderful... can't wait to see it all finished!

    Posté par lyn , le 12 avril 2006 à 06:19
  • Ah, on a l'impression que tu as besoin d'avoir le moral remonté... Très amusant tes histories de paperasses et d'autoroute. Et la baraque à frites (belges) je te vois bien dedans... Que lui trouves-tu à ton pull ? Les longueurs d'emmanchures et de tête de manche ont l'air de coller. L'histoire du tricot, c'est d'abord une histoire en rond. Puis, quand on a voulu imiter ce que la couture faisait au XVIIè siècle (quand-même mieux ajusté que les lourdingues pulls en T), le tricot à plat a été inventé, puis les formes. Qui nécessitent (eh oui) des coutures. Mais les coutures en tricot, comme en tissu se font sur l'envers surtout s'il y a des courbes j(j'ai l'impression que tu les as faites sur l'endroit ?) Moi, je le trouve très bien ton tricot, peut-être que l'emmanchure mériterait d'être plus creuse et la manche un peu plus large. En tout cas, tu travailles très bien. Bon courage pour l'administration !

    Posté par Christine , le 12 avril 2006 à 10:30
  • J'ai beau chercher partout, je ne vois aucune photo hideuse, au contraire ! Je trouve ton Broadway parfait et il te va à ravir !
    Bon courage pour la maison !

    Posté par Christine , le 12 avril 2006 à 11:18
  • Respires à fond un bon coup, Sophie, ce pull a l'air magnifique avec ses manches, vivement mercredi - beaucoup de courage pour ton parcours du combattant-propriétaire -

    Posté par vivi's mum , le 12 avril 2006 à 13:11
  • Heu... pour l'abri de jardin, il faut aussi une autorisation administrative et sur un site classé, bon courage ! Alors pour les frites, je ne vois plus que la tente canadienne...
    Sinon, ton pull tombe fort bien sur toi. La couture des manches montées ne se faisant pas à plat, mais en rentrant la manche à l'endroit à l'intérieur du tricot à l'envers (heu ? je me fais comprendre ?) permet de bien ajuster le montage. Tu devrais t'en sortir fort bien.

    Posté par Val , le 12 avril 2006 à 13:41
  • Aaah, les articles techniques de Knitty : à chaque fois, je les mets dans mes favoris en pensant que ça pourra m'être utile un jour. Jamais eu le courage de m'y attaquer ! Il te va très bien ce Broadway.
    Pssst : On a aussi une autoroute qui devrait passer chez nous en 2039. C'est la même ?
    J'espère que tu es du côté du supermarché sinon ce sera galère pour traverser, faire les courses...

    Posté par Mireille , le 12 avril 2006 à 18:49
  • Je compatis avec les affres de l'accès à la propriété, je vois que c'est pas mieux chez toi que chez moi ! L'administration est absurde partout on dirait !
    Brodway : que lui reproche-tu exactement ? Parceque là, j'ai beau regarder, je vois une jolie fille qui porte un beau cardigan. Oui il est court, c'est sa forme. Quand tu lève le bras, le cardi remonte ? Pardi, c'est parcequ'il est court, me trompé-je ?? Je le trouve admirablement bien exécuté, je me suis faite un trip de ta photo en cours de montage "purée, qu'est-ce qu'il est beau et régulier"
    Merci pour le lien sur les têtes de manche, mais l je me sens pas trop capable. Je devrais peut-être imprimer et classer ça dans mes archives...

    Posté par Sandrine Tricof' , le 13 avril 2006 à 10:49

Poster un commentaire