20 avril 2006

une approche scientifique

Trèèèèès énervée cette semaine. Très très.

Le week-end pascal a été sombre. Je me suis plongée dans l'article rempli de graphes et de calculs, ai décousu ma manche n°2, et fait les constatations suivantes.
Si j'avais pris la peine de sortir plus tôt mon mètre-ruban pour mesurer ce qui me sert de biceps (scientifiquement connu comme 'valeur d') et comparer à la largeur de la manche que j'étais en train de tricoter, j'aurais vu que ladite manche avait une aisance négative.
Négative. Je ne tricote jamais que l'avant-dernière taille du modèle. Vous comprendrez que dans la vie courante, j'évite autant que possible de me promener avec des mètres-rubans collés autour du bras (familièrement connu comme 'jambon-du-haut').


Je vérifie la hauteur de tête de manche (aussi connue comme 'la cloche') :
pour une manche classique, 2/3 de la valeur 'a'. C'est bon de ce côté - ce qui ne m'empêchera pas de la raccourcir pour l'essai suivant, allez comprendre pourquoi (à cloche, cloche et demie?)

Donc, je produis vaillamment Manche Edition 3. Dans un effort désespéré, je tente de la monter à l'aube avant d'aller au boulot avant d'aller au café-tricot. Fiasco.

Le contour de la cloche (qui ne gagne pas grand-chose à être connu sous le terme de 'valeur b') est insuffisant.

Yaaaaaaaaaaaaa.
Très énervée.

Au programme ce soir : entamer si possible la tête de cloche Edition 4. Un peu plus haute, donc, en distribuant au petit bonheur les diminutions, vu que je re-calcule tout car dans la foulée, j'en ai profité pour apprendre à faire les diminutions doubles décoratives (full-fashioned decreases). Très joli et facile, sauf qu'il faut recalculer. Ben voyons!

Allez, à la prochaine manche!

Posté par knitchy à 13:52 - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    Oh ben toutes mes condoléances et autres contritions. Je ne voudrais pas être à ta place, là !

    Posté par Val , le 20 avril 2006 à 16:02
  • Ouhhhhh! Vive elizabeth Zimmermann, a bas les coutures!! Et bon courage à toi (ce n'est pas demain la veille que je me risquerai à ça!!)

    Posté par fleur , le 20 avril 2006 à 16:41
  • ahuuuuuuuum ahummmm..
    respire profondément, a ça c sure le mètre ruban c'est toujour plus facile pour faire du sur mesure, sans ça j'aurais jamais réussis mon cour de patronnage..
    le dessin te ressemble bien, trop sérieuuuuuse

    Posté par Violaine , le 20 avril 2006 à 22:06
  • ouh la la! Bon courage ma grande, toutes mes pensées positives te sont acquises dans cette dure épreuve ;-p

    Posté par Stéphanie , le 20 avril 2006 à 22:09
  • Là, j'ai l'impression que cette fois-ci c'est la bonne. Allez Sophie, allez Sophie, alleeeeeez...

    Posté par Catherine , le 20 avril 2006 à 22:46
  • Moi qui suis dans la compta en ce moment et qui additionne des valeurs négatives ou soustrais des positives, tu m'as bien amusée avec ton aisance négative. Moi, je dis que Sophie devient designer avec tous ces beaux dessins et ces calculs. Attention quand même, si tu te tapes la cloche, le jambon du haut risque d'en profiter ! Je ne sais donc pourquoi tu veux raccourcir ta cloche, mais si tu le fais, il faut en parallèle moins creuser ton emmanchure pour que l'ensemble "fit together" comme il faut. Tu ne nous dis pas qui a gagné la première manche ? Je sais que tu vas y arriver, tu es énervée ? Mais ça stimule ta ténacité, non ? Pour te consoler... j'ai défait toute ma petite manche ce soir, une petite chose sans cloche pourtant, mais je me suis plantée ! La cloche, c'était moi... Et même pas en chocolat !

    Posté par Christine , le 21 avril 2006 à 00:17
  • "100 fois remets ton ouvrage... " C'est quoi la phrase déjà ?
    Allez bon courage pour la prochaine manche !

    Posté par Séverine , le 21 avril 2006 à 09:17
  • Une emmanchure en "T", t'es sûre que tu veux pas faire une emmanchure en "T" ??
    Mon cher&tendre, couturier par plaisir comme moi je tricote, se prend régulièrement la tête aussi avec les manches en formes, parcequ'il n'a jamais utilisé de patrons Burda et autres, il fait les siens lui-même. Mais il rencontre les mêmes difficultés que toi, la cloche est trop longue, la valeur b trop courte, etc...

    Posté par Sandrine Tricof' , le 21 avril 2006 à 10:30
  • Allez dis le avec moi : SCREUGNEUGNEU !!! Ca fait pas d'bien, mais ça fait pas d'mal et si tu le cries je suis sûre que ça te soulageras !! ;o)
    Allez je me joins aux autres, envoie ondes positives (pour compenser la valeur négative, c'est tout ce que j'ai compris... trop de maths, j'suis nulle en maths mais toi t'as l'air de t'y retrouver alors c'est tant mieux parce que là je peux pas t'aider plus que ça !) et chants rythmés motivant les (la) troupes !

    Posté par thalie , le 21 avril 2006 à 14:50
  • Et un gilet sans manche ?! Non je te taquine là. Allez, on est avec toi !

    Posté par Dorothée , le 22 avril 2006 à 18:29
  • oh la la je ris je ris et pourtant je me doutes que c'est pas drole à vivre.... mais tu le présente avec tant d'humour!!!
    Allez courage....

    Posté par le chat qui coud , le 24 avril 2006 à 10:51
  • Ah les manches. J'ai aussi des problémes récurrents avec les manches. A croire que c'est une maladie saisonnière chez moi, un peu comme le rhume des foins. Aujourd'hui, tiens, je défais une manche qui était pourtant parfaite, à part ses 7 cm de longueur en trop...

    Posté par Luisa , le 24 avril 2006 à 13:40

Poster un commentaire