10 mai 2006

I've got the blues

Et c'est rien de le dire. Je n'ai même plus assez de zest pour m'écrier - avec les encouragements de Thalie - 'Screugneugneu!'. Car dans cette belle et vigoureuse formule, il y a encore un esprit combattif, un élan vital, un je-ne-sais quoi de défi à relever et d'avenir meilleur...
Rien de tel aujourd'hui. Pas de Screugneugneu. Tout juste Snort. Snurff. Silence accablé. Broadway est terminé. Parler de déception est une litote...

Que dire? L'aspect général est sympa, la taille est bonne, j'aime toujours le modèle et la couleur, les torsades sont belles...
Mais voilà: les finitions me rendent malade, en particulier les arrondis d'emmanchure, que je trouve dégeulasses (et je mâche mes mots).

Je crois que j'ai commis une lourde erreur de design, en ajoutant deux mailles endroit le long des emmanchures. Il est bien évident que cette pauvre petite bandelette de deux mailles de rien du tout n'arrive pas à se tenir: ça gondole, ça bifurque, ça divague. Au final, ça fait bourrelet. Je craignais que coudre la manche directement dans les mailles envers soit trop périlleux, mais mon habile stratégie de remplacement s'est avérée calamiteuse. Une tricoteuse plus expérimentée aurait pu le prévoir, pas moi!

Ok, ok, j'aurais dû suivre aveuglément le patron. Comptez sur moi, je suivrai le patron la prochaine fois. (Tu rigoles? la prochaine fois j'irai mettre une grosssse torsade bien costaude le long de l'emmanchure, tiens! )

En conclusion, après le pull en coton à bord qui rebique formant gouttière intégrée, me voici à la tête d'un nouvel item vestimentaire vaguement grotesque. Le truc qui crie bien fort et de toutes ses coutures :
- T'as vu ? C'est moi qui l'ai fait !!
- Ah, super. Mais pourquoi tu l'as terminé dans le noir ?

...

Bon, j'arrête les lamentations. Et c'est pas parce que je tire la gueule que je dois faire l'impasse sur les habituels petits conseils utiles :

- Pour les coutures j'ai utilisé ma 'jeanette' de repassage, et j'ai trouvé l'instrument extrêmement secourable. Le truc vient d'un excellent post de Sahara consacré à la finition que je vous recommande chaudement. On ne peut pas toujours utiliser les bonnes adresses de Sahara, qui vit dans le Bronx, mais on peut toujours se fier à son bon sens et à son goût de la technique. Visez sa galerie d'échanitllons : 'Swatchout - The Library'.

- Pour travailler ce *!%$* d'arrondi d'emanchure "en forme", un gros boudin type coussin cylindrique ou traversin tombe à pic. Vous pouvez utiliser son extrémité en guise d'épaule de secours (et planter les épingles rageusement, gnah!)

- Petite astuce boutons: pour ne pas mettre toute la tension sur la bande de boutonnage, les boutons sont cousus à des "petits frères", sur l'envers. Ceci évite de déformer le tricot quand on tire sur les boutons (Où l'on peut voir que du fond du désespoir, je persévère dans mes finasseries. "Quand même", disait Sarah Bernhard.) On peut aussi mettre un gros-grain au dos de la bande de boutonnage mais je trouve ça moins joli et alors pour trouver le gros-grain assorti, bonne chance...

- Le truc de l'anxieuse paranoïaque chronique: tous les brins de couture sont doublés avec un vrai fil à coudre de teinte approchante. Cela ne se voit pas au final, mais quand il faut farfouiller dans le sillon pour défaire ladite couture, on a davantage de chances de retrouver et couper le bon fil (et pas dans son tricot. Cette misère-là, du moins, m'aura été épargnée.)

Je pars demain dans la région parisienne et je rejoins ce week-end la grand-messe annuelle TN, yes!!. Et je compte maintenant sur cette belle assemblée pour retrouver la foi parce que là, c'est un peu "Mon Dieu Tricot, pourquoi m'as-tu abandonnée..."

Quand on tombe de torsades, il faut remonter tout de suite, non ? Prochaine victime : Inishmore!

Happy knitting everybody, profitez du printemps

Posté par knitchy à 13:24 - tricotages - Commentaires [17] - Permalien [#]

Commentaires

    ah, la la , il faut toujours qu'on cherche la petite bête. J'ai écarquillé les yeux en lisant le début du message, je ne trouvais pas ce qui pouvait clocher dans ton si joli gilet...En tous cas, tes détails techniques sont toujours très intéressants, et je te dis "en selle !" pour Inishmore.

    Posté par bulle , le 10 mai 2006 à 21:43
  • Franchement, il est magnifique ton gilet ! Moi je l'adore. Tu me fais le même un peu plus grand, s'te plaiiiii ?
    Apporte-le à Paris, que je puisse au moins le toucher

    Posté par Catherine , le 10 mai 2006 à 22:01
  • Je vois que ces têtes de manches t'auront contrariées jusqu'au bout... Moi qui croyais que tu étais en train d'en faire des douzaines, paf ! tout d'un coup le gilet fini ! Et quel gilet ! Bravo ! Si, si !

    Posté par Séverine , le 10 mai 2006 à 22:57
  • Finasseries ? Sans blague ??? Et le FI ?c'est pour quand le FI (là, tu aurais vraiment de quoi finasser à tout-va ? C'est pour samedi, parce que tu vas en ressortir saoulée, de la grand-messe des rigoleuses en couleur. Bises.

    Posté par Val , le 11 mai 2006 à 00:57
  • je suis pas une experte oui mais je le trouve très bien comme ça ton enième emmenchure..
    profite bien de ce w-e tricot nordique et passe le bonjour a sof frankenstein

    Posté par Violaine , le 11 mai 2006 à 09:11
  • Je trouve ton gilet très bien, je te trouve très critique par rapport à ton travail, et pas assez indulgente envers toi-même !
    Mais c'est sûr que si tu veux des coutures impeccables, il faut mieux faire ou des mailles de bordure tout à l'endroit, ou tout à l'envers. J'aime bien faire des diminutions penchées à une ou deux mailles des bords pour les manches, et assembler avec un grafting sur l'endroit. Ainsi, le moindre décalage se voit. Sinon, quand j'ai affaire à des mailles envers, c'est couture au point arrière sur l'envers.

    Posté par Sandrine Tricof' , le 11 mai 2006 à 10:44
  • D'abord il est beau, ensuite les boutons sont super bien assortis, finalement: tu te regardes le dessus de l'épaule tout les combien?

    Posté par Sophie (Lille) , le 11 mai 2006 à 11:12
  • Mon Dieu, que tu es perfectionniste, c'est fou! Où ai-je vu que les tisseuses de tapis d'orient font des erreurs volontaires (soit-disant) dans leurs motifs, puisque justement seul Dieu est parfait? Le savoir m'a évité quantités de migraines...
    En tout cas ton gilet est splen-di-de!!!
    Amuse-toi bien avec TN, je ne pourrai pas être des vôtres!

    Posté par fleur , le 11 mai 2006 à 11:59
  • C'est vrai, on dirait que tu cherches l'imperfection. Mais ça, on peut toutes comprends. Moi, je trouve qu'il te va très bien! A samedi alors!

    Posté par julia , le 11 mai 2006 à 12:52
  • Tout pareil que les autres, il est très beau, il te va très bien, et si tes emmanchures ont un défaut, alors je peux virer tous mes tricots faits mains, parce que mes emmanchures ressemblent furieusement aux tiennes (en beaucoup moins bien )!

    Posté par Sophie (Sofye) , le 11 mai 2006 à 13:15
  • STP Sophie, lâches toi un peu - si Violaine était aussi difficile que toi, il y a longtemps que j'aurais arrêté de lui tricoter quelque chose.
    La photo est digne d'un magazine avec le pull, le t-shirt et décor assortis - Phildar peut en prendre de la graine - et en plus, les parisiennes vont l'admirer avant nous, c'est trop injuste... A mercredi ?

    Posté par vivi's mum , le 11 mai 2006 à 13:19
  • Bon j'avions lu ton post l'aut'jour et j'm'étais jurée d'y revenir par ce que même après ton billet du jour, je peux pas laisser passer ça ! Un screugneugneu n'est effectivement pas assez pour exprimer le désarroi d'une ticoteuse qui n'aime pas ses emmanchures (moi j'y vois rien à redire mais bon !) ou tout autre finition ! Quand on n'est pas content, on n'est pas content ! Le screugneugneu, cri de mécontentement de la thalie en colère, mais aussi parfois désabusée, ou encore dans le doute, et parfois simplement décontenancée (y en a d'autres mais je vous épargne ça mes bonnes dames) n'est pas suffisant pour exprimer cette déception, enfin surtout celle où on se dit que "finalement si j'avais suivi le patron j'aurai quand même mieux fait parce que j'aurai pas eu ce p... de bourrelet", il nous faut là un bon juron bien d'chez nous tel que : "ouh pinaise !" non, je plaisante, c'est pas ça, mais ça : "B...l de M...e j'suis vraiment qu'une pauv'c...e" (non je ne me traite pas ce mot comportant 2 "n" mais de "cloche" !) ! Voilà, ça soulage, ça ne résout pas le problème mais ça va mieux (moui enfin sur les 2 secondes où l'on profère le juron je vous l'accorde).
    Allez trève de bavasserie Sophie tu es perfectionniste mais sache que je le trouve TRES beau comme ça, et pis si tu n'en veux pas, après tout t'as qu'à m'le donner puisque tu projettes de te faire Inishmore ! ) Sur ce bon week end à toi !

    Posté par thalie , le 12 mai 2006 à 17:14
  • warf ! désolée, là j'me suis lâchée ! hi hi hi !

    Posté par thalie , le 12 mai 2006 à 17:14
  • Your work is very beautiful! Well done! And I am happy my post on sewing was helpful. Thank you.

    Posté par Sahara , le 14 mai 2006 à 04:53
  • il est divin ton pull!

    Posté par le chat qui coud , le 15 mai 2006 à 22:22
  • Que je te comprends...

    Dans un premier temps, ta veste pour toutes les personnes sauf celle qui l'a fait, est belle. Belle en plus de donner envie de la faire aussi.

    Dans un second temps, parce que je peux me mettre à ta place ET parce que ça m'est aussi arrivé (plusieurs fois) d'être déçu du résultat d'un tricot; je te comprends...

    J'imagine qu'après tout le temps passé sur ta veste, tout le temps d'esperance misé sur une veste que tu imaginais parfaite, à l'amanchure haute arrivant pile-poil dans le champ de couture malgré tes hantises...tu avais le sentiment incontestable que cette fois-ci tu gagnais ton Waterloo de satisfaction.

    Y'a que toi qui voit ENORME et très VISIBLE la petite deviation de ta couture. Tu ne vois que cela...

    Je compatis sincèrement puisque t'es déçu mais force est d'admettre qu'elle est belle ta veste. Belle à donner envie de la faire.

    Forcement que ton sentiment reste mitigé malgré tout et que tu ne tireras pas entièrement satisfaction à la porter malgré tous les encouragements. Il n'en demeure pas moins qu'elle est belle ta veste.
    Belle à donner envie de la faire aussi...

    Les manches hautes est le lot courant des modèles Rowan. Malheureusement...On dirait que c'est gratifiant pour des createurs de faire dans le complexe au lieu du simplisime. Merci pour les liens et tes explications claires, tes photos etc. Ton blog est une petite merveille.

    Tu serais pas un tout petit peu perfectionniste?

    Tes tricots sont beaux. Beaux à donner envie de les faire...

    Posté par marie octavia , le 17 juin 2006 à 20:55
  • Trop

    Tu me fais mourir de rire avec tes commentaires, sur tes déboires de chantiers dans ta maison comme sur les finitions de ton cardigan, pourtant superbe à première vue.
    C'est désopilant et je me suis surprise à rire toute seule comme une malade !
    Tiens le coup, on vit toutes ça, même si on ne le décrit pas toujours avec ta drôlerie et ton recul.
    Continues !
    Amitiés

    Posté par fab , le 12 octobre 2006 à 10:31

Poster un commentaire