20 janvier 2007

la prise de chou de la décennie

Merci à toutes pour vos commentaires, que non seulement ça me fait bien plaisir mais qu'en plus ils m'empêchent de persister dans mon erreur. Ainsi donc on peut maigrir des arpions!!! Ça alors! Je me suis bien livrée dans ma jeunesse à l'un ou l'autre régime zamaigrissant, mais je constate que je manquais carrément d'ambition. Ceci dit, c'est tout de même mieux de ne pas jouer aux osselets dans ses chaussures. Prenez toujours bien soin de votre santé.

Une fois n'est pas coutume, un peu de tricot!

Voilà donc un an et demi que j'ai repris les aiguilles, et si je peux sans crainte prétendre au titre de tricoteuse la plus lente de l'univers, un certain niveau de difficulté ne me fait pas peur. J'ai déjà réussi à produire un cardigan plein de torsades (avec deux bras), je me régale à faire des chaussettes en 2mm cablées dans tous les coins; fait de gloire suprême, il y a même eu des gants à cinq doigts (Et pour paraphraser une des meilleures plumes de l'Ouest, je suis pas peu fière).
Maaaais. C'était sans compter sur Le Grand Défi de l'hiver 2006-2007. Le projet qui fait peur. L'épreuve initiatique qui aura arraché à la tricoteuse intrépide pas moins de deux cent tasses de café, quatre vingt quatorze mesurages de la largeur, trois cent soixante dix huit tentatives d'avoir un angle droit en tirant sur le coin, et la modique somme de huit (8) détricotages successifs.
L'épreuve de force, je vous dis. Le Boot Camp du tricot. L' Œuvre au noir.

L'écharpe. L'écharpe en 7mm.

Je suis infoutue de tricoter une écharpe 

Remontons aux origines du drame:



Il y avait donc cette très jolie laine achetée à Aachen. Rien que de belles couleurs, rien que des soucis: célibataire, filée irrégulier, tricotage gros. Je m'embarque allègrement pour une écharpe tricotée en biais, point croisé double.
La texture me plaît vraiment beaucoup mais les ennuis commencent vite. Sera-t-elle assez large? Sera-t-elle assez longue? Je veux que ce soit plus large. Non, ça risque de manquer. Si, sinon c'est moche. Pourquoi ça rebique ce coin ? Mesurons. Donc vu que c'est en biais je dois diminuer d'une maille à chaque rang sur la lisière droite. Pas comme ça c'est moche. Pas comme ça non plus. Zut c'est trop large ça va faire trop court. Cette lisière c'est pas possible. Et si je faisais une bordure en surjet ? ...une bordure en ruban ? ...une bordure en fourrure ? Nom de nom c'est toujours pas droit ce coin pourtant j'ai tiré dessus. Une bordure en laiton ?!?!?
rebiquage



Une des lois fondamentales de la physique veut que quand ça rebique, tu peux toujours t'asseoir dessus avec ton fer à repasser, pour l'avoir plat tu repasseras
(En belge, ça "crolle")

lisieres_d





Oui je sais comme ça ça a l'air presque potable mais je vous jure qu'en vrai cette lisière c'est dégoulasse.

lisiere_g





Et en plus comme on diminue d'un côté et qu'on augmente de l'autre c'est même pas dégoulasse pareil des deux côtés. Pouah.





Tout ça pour dire qu'après quatre semaines de pédalage dans la choucroute, je suis arrivée à 0cm d'écharpe. Et une amère constatation : le tricot en biais avec de la laine mèche sur des pieux, c'est pas pour moi. Mais comme je suis particulièrement entêtée (vous avez remarqué ?) je n'ai pas encore foutu toute ma charpie de Maya à la poubelle : j'ai remonté 250 mailles pour repartir dans l'autre sens, et sans diagonale.

Alors sur 250 mailles avec ce point, ça monte pas très vite... Mais fait remarquable: ça redescend pas non plus (pas depuis deux heures au moins)

Le suspense est à son comble. La Maison Knitchy parviendra-t-elle à sortir une écharpe avant le redoux du réchauffement ??

La suite la semaine prochaine.

Happy knitting everybody !

Posté par knitchy à 21:17 - tricotages - Commentaires [17] - Permalien [#]

Commentaires

    La virtuose du sonnet Renaissance et du thriller haletant a encore frappé. Quand se lancera-t-elle dans le gore, vous le saurez bientôt en suivant ses péripéties tricotiques...
    Tu es perfectionniste, ma chère, et ça ne te perdra pas !

    Posté par Véronique , le 20 janvier 2007 à 22:33
  • Quel dommage d'avoir dégommé toutes ces diagonales, le point était si joli. J'ai bien ri à tes aventures et t'imaginais vraiment en train de défaire et de refaire, et de t'asseoir dessus avec ton faire à repasser. Sophie, je m'inquiète ; tu crois que 250 m, ça va être assez long ? N'empêche que chapeau bas pour ton perfectionnisme et ta persévrance (et si ça peut te consoler, mon estonien savoyard en est à sa 4ème version !

    Posté par Christine , le 20 janvier 2007 à 23:54
  • C'est bien joli !

    Posté par niqui , le 21 janvier 2007 à 09:12
  • Mon dieu quel suspens. Vivement l'épisode deux !!

    Posté par maria , le 21 janvier 2007 à 09:12
  • C'est terrible cette histoire de coin qui rebique !!! Rassures-toi, "on" annonce une vague de froid !!!(Enfin, vague, je demande à voir!!!)Courage, cette laine rend bien mais quelle galère à tricoter.

    Posté par dominique(08) , le 21 janvier 2007 à 10:24
  • Bah, elle n'avait pas l'air si dégoulasse que ça cette lisière ! En tout cas le point est très joli mais c'est vrai que le coin qui rebique et ne veut rien savoir (rien de pire qu'un objet têtu comme une mule) c'est l'horreur ! Montre-nous vite la nouvelle version et rassure-toi, le froid revient au galop, enfin il paraît !

    Posté par Christine , le 21 janvier 2007 à 11:16
  • On nous annonce du froid pour demain : il te reste encore quelques heures pour finir. Ca crolle pas si sec que ça. Si tu suspendais des grelots aux extrémités...

    Posté par Mireille , le 21 janvier 2007 à 14:14
  • Eh ben chez moi, la laine finissait déjà en bonnet... Ou alors elle serait restée en attente un moment, jusqu'à ce que je trouve THE solution... Ou alors, j'aurais fait un tour au crochet, comme ça, plus de lisière ou de coin enquiquinant...
    Comme quoi, je ne suis pas encore parfaite comme tricoteuse ;o)

    Posté par Angsoka , le 21 janvier 2007 à 14:37
  • Tu m'avais cloué dans le post ou tu disais que tu tricotais ce point en biais, je m'étais dit qu'il faudrait que je te demande un jour comment tu faisais exactement avant de me lancer. donc : j'ai bien fait.

    Posté par sof frankenstein , le 21 janvier 2007 à 15:52
  • Il paraît qu'il va geler en mai.

    (Nooon, ne m'envoie pas sur la tête les légumes de ton potager!!!)

    Posté par fleur , le 21 janvier 2007 à 20:30
  • Là, du coup j'ai hâte de connaître le dénouement !

    Posté par Sophie , le 22 janvier 2007 à 00:55
  • La vâââche, on me cite, c'te frime !

    Posté par catherine , le 22 janvier 2007 à 22:37
  • HI-LA-RANT...Mais...l'ingéniosité de notre terrrible perfectionniste a gagné sur la matière( et ses défauts...) et sur la technique( et ses limite..) On garde le fil aux si jolies couleurs, le point qui lui va si bien..mais,paf, on change le sens...et elle sera belle ,je le sais ,je l' ai vue, j'y crois, mais...je vais quand même attendre encore un peu...on ne sait jamais, un petit défaut invisible..sauf .. pour vous savez qui !!!

    Posté par wigwane , le 23 janvier 2007 à 03:32
  • Je t'avais déjà vu à la Grand'Place de Bruxelles dans un numéro de persévérance sur un tricot en rond. J'avais admiré ta patience.
    Quand on tricote des points simples pour faire une écharpe (sur la longueur) ça bouloche, et voilà maintenant que tu viens d'inventer l'écharpe qui crole.
    Comme Angsoka, je pense qu'un tour au crochet aurait redressé tout ça, (c'est d'ailleurs ce qu'en disent les manuels - pas espagnols) Mais auras-tu assez de laine, ou alors de la laine dans les mêmes tons ?
    That's the question ?
    Solution au prochain post ? et Bon courage, ça y est le froid est là...

    Posté par ma dalton , le 23 janvier 2007 à 16:32
  • Ça fait vraiment du bien de venir chez toi ! Tu m'as fait mourir de rire de bon matin avec ton aventure et ton "c'est même pas dégoulasse pareil des deux côtés" alors vraiment un grand merci à toi pour ta prose acerbe et indéfectiblement hilarante. Bon, je suppose quand même que tu dois moins rigoler de ton côté avec ton écharpe. Elle était tout de même bien jolie en biais et je pense aussi qu'un ou deux tours de crochet auraient pu redresser l'affaire. Vite, la suite !

    Posté par Val , le 24 janvier 2007 à 10:30
  • Ca fait un plaisir de te lire ! Franchement, je rigole à tous les coups tellement c'est bien écrit, et que ça fait plaisir de voir que c'est pareil pour tout le monde : quand ça veut pas, ça veut pas ! Courage pour l'écharpe, sinon tu feras des moufles carrées

    Posté par Sterenig , le 24 janvier 2007 à 11:43
  • Et le point mousse, t'est pas tentée ??

    Posté par Sandrine Tricof' , le 24 janvier 2007 à 18:50

Poster un commentaire