01 février 2007

pourquoi je n'ai pas relayé les cinq minutes

La grande affaire ces derniers jours, c'était l'extinction générale aujourd'hui entre 19h55 et 20h00. Tout le monde le doigt sur l'interrupteur, prêt...

Eh bien non, je n'ai pas eu envie de faire le relai. Cette opération
n'a pas réussi à me séduire, ce serait plutôt le contraire... Je m'explique
(attention je vous préviens, j'y vais pas avec la pince à sucre)

Il y a eu de l'enthousiasme dans l'air. Tout le monde a eu envie de participer, apparemment (même au bureau ils en ont parlé, c'est vous dire). Evidemment, c'est facile d'éteindre la lumière cinq minutes tous ensemble en criant youpie et en se tapant dans le dos. C'est assez rigolo, et on peut même repérer dans la rue les salauds de voisins qui ne jouent pas le jeu. A 20 heures, on peut encore se payer le luxe de rallumer la télé. Vraiment, quelle bonne idée.

Franchement, c'est pas du militantisme, c'est de la gesticulation.
"Attirer l'attention des dirigeants". C'est marrant à quel point on laisse les dirigeants diriger. Baisser le chauffage, rouler moins vite, préférer le train à l'avion pour les petites distances, réutiliser les sacs plastique, ne pas manger des tomates en hiver et des choux de Bruxelles qui viennent du Guatemala ou encore de la bidoche tous les jours, vérifier la provenance de ce qu'on achète en général, tout ça c'est trop difficile pour nous. Laissons toute l'affaire aux dirigeants. Eteignons cinq minutes, s'ils ne voient pas à quel point on est motivés, eh ben au moins on aura essayé.

Soyons sérieux! Nous sommes tous pris au piège dans ce système économique global, d'accord, mais l'agent économique, c'est nous. C'est nous qui achetons des merdes jetables, des vacances dix fois par an pour certains, des crevettes de la mer du Nord épluchées au Maroc, de la laine norvégienne expédiée en France après un tour par les Etats-Unis (désolée les tricoteuses, mais avouez que ça c'est bien nous)

Toutes ces babioles ont un prix. Voilà trois mois qu'il me manque une passoire fine pour laver mes lentilles (c'est bon les lentilles, c'est plein de fer et avec du riz ça fait une protéine complète, et quand vous avez un emprunt sur le dos ça nourrit pas cher). Voilà qu'au super du coin* je vois une belle passoire,
16 euros 95 - pas donné tout de même - un coup d'oeil sur l'étiquette : made in China. J'en conclus :

- Que le machin sort de l'usine à trois ou quatre euros graaaand max

- Que l'usine doit appliquer un règlement social très dix-neuvième (siècle) et que pour ce qui est de ses obligations en terme de gestion des polluants, ça reste à voir

- Que ça vient de loin et donc ça brûle encore du fossile en chemin

- Allez savoir pourquoi, je ne parviens pas à frétiller d'enthousiasme quand je soutiens l'économie d'un pays qui massacre le Tibet, laisse crever plusieurs milliers d'ouvriers dans ses mines de charbon chaque année et abandonne à leur sort les paysans contaminés par le sida pour avoir vendu leur sang - entre autres joyeuses fantaisies

- Que j'en ai un peu marre que le super me prenne pour une gourde en me vendant 16,95 euros un truc qui lui en a coûté 6 ou 8 à tout casser (et vous pouvez étendre le calcul à tout ce que vend le super, inclus et y compris l'étranglement des producteurs locaux) et qui bien entendu, est le SEUL produit disponible (à l'exception de la passoire en plastique made in China à 4 euros, celle-là doit sortir d'usine à vingt centimes)

- Que ça a contribué à l'extinction d'une unité de production en Europe et bien évidemment, encore mis des gens sur le carreau (mais ce n'est pas grave, dans dix ans ici en Europe nous serons tous chirurgiens de pointe ou ingénieurs en fusion nucléaire, oyé)

Ça ressemble à du foutage de gueule ? Vous avez raison: c'est du foutage
de gueule généralisé. Et voilà pourquoi j'ai toujours pas de passoire, vu que j'arrive à survivre sans.

*Je suis d'accord, j'ai rien à faire dans un super. C'est que je ne suis pas encore arrivée à décrocher du chocolat ultra-noir industriel. Je suis faible, moi aussi.

Alors oui je crois qu'on a tous quelque chose à faire, mais ça ne
se passe pas le 1er février entre 19h55 et 20h00. Ou bien chacun prend sa part de responsabilité, ou bien on admet qu'on a le monde qu'on mérite.

Vu qu'au bout du compte, c'est de toutes façons ce qu'on aura.

**

Comme vous n'êtes pas obligés de me croire sur parole, je vous mets quelques liens vite fait mais je compte récidiver. Histoire de mieux faire comprendre pourquoi je suis une obsédée des étiquettes...

Tibétains tirés comme des lapins
Au charbon pour nourrir la croissance
Le secteur minier le plus dangereux du monde
Le sang contaminé de la Chine

Le grand Bazar Mondial


Allez, paix et tricot à tous !
;-)

Posté par knitchy à 13:37 - ça suffit! - Commentaires [25] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci pour tous les liens - et pour tes futures récidives!

    Posté par Kajin , le 01 février 2007 à 20:48
  • Bien d'accord avec toi, je n'ai pas non plus participé à cette grande mascarade. Si je trouve une passoire moins cher made chez nous je te l'envoie ???

    Posté par Annick , le 01 février 2007 à 20:51
  • Au moins ça fait réfléchir et c'est ça qui est intéressant, non ?

    Posté par Lakshmi , le 01 février 2007 à 21:04
  • Le problème de fond réside surtout dans le fait que tous ceux qui y ont participé pensent sincèrement avoir fait "quelquechose" et se coucheront l'esprit serein. Le chemin est encore long jusqu'à une réelle prise de conscience, se voiler la face est tellement plus confortable.

    Posté par Sophie , le 01 février 2007 à 21:36
  • Je n'aurais pas mieux dit... moi non plus je n'ai pas éteint...

    Posté par oraure , le 01 février 2007 à 21:58
  • j'ai eteins et non j'ai pas une meilleure conscience, j'ai même tellement aimé que j'ai pas rallumé, ça changera peut etre pas grand choses.. mais même si on a le pouvoir d'élire des gens qui peuvent changé les choses eux, c toujours les meme aux pouvoirs et rien ne change.. mais moi j'aurais bougé et je bouge en triant, ne commandant pas sur internet (fait des import direct quand je peux) et vu mon budget je ne vais pas non plus 10fois en vacance..
    mais bon si je le fais pas, qui fera un geste pour la planete??

    Posté par Violaine , le 02 février 2007 à 00:03
  • D'habitude, je ne "milite" pas sur les blogs. Mais là, chère Sophie, j'ai bien aimé (presque) tout ce que tu as dit sur ces 5 mn que je n'ai pas respectées moi non plus (déjà, quand j'y ai pensé, l'heure était passée, preuve que je ne msentais pas concernée !). Je partage ton point de vue sur le "militantisme" (je n'aime pas ce mot) vrai, cad l'action et l'efficacité, et les gesticulations/manifestations/défilés dans la rue à tout propos maintenant m'énervent à un plus haut point. Fastoche de défiler avec les pancartes "je suis contre la pauvreté", moins facile de donner quelques euros à celui qui tend la main !

    Fastoche de couper l'électricité chez soi pendant 5 mn (moins faciles auraient été 60 mn sans télé...), mais surtout idiot quand tu sais que tout le monde rallumant en même temps, ça tire d'une seul coup sur les centrales, et que pour fournir, les centrales vont faire tourner les turbines plus vite et rejeter davantage de CO2. On gesticule contre la pollution et on produit indirectement de la pollution. Tout simplement génial !

    Et je suis d'accord avec toi : les lentilles, c'est bon.

    Posté par Christine , le 02 février 2007 à 00:20
  • Heb je het in dit stuk over de verbouwing??
    O meid ik voel me zo'n kluns dat ik dit niet lezen kan en jij wel zo goed Nederlands kan.
    Succes met alles wat je aan het doen bent!!!!
    Ik heb het op het moment eigenlijk te druk, merk dat ik daar slecht van ga slapen en dat is geen goed teken.

    Posté par Tijm , le 02 février 2007 à 06:16
  • d'accord avec toi j'ai pas fait ce geste mais je suis plus consciente chaque jour de mon environnement et je fais en sorte de ne pas tout foutre en l'air.... affaire à suivre

    Posté par sand354 , le 02 février 2007 à 06:46
  • Je suis de ton avis, et je n'ai rien éteint !

    Posté par niqui , le 02 février 2007 à 09:41
  • bonjour,
    même si l impact est petit des milliers de petits c est toujours cela, nous sommes consommateur donc partie prenante qu'on le veuille ou non, acheter du poulet en batterie c est cautionner ne pas trier ces ordures c est cautionner... donner un sourire ou une petite piece c est toujours mieux que rien, signer des petitions pour les causes qui nous touchent c est toujours prendre partie, il est important de se faire entendre car nous avons la chance de vivre dans un des pays les plus riche du monde...faire ''ces gestes'' me permet de continuer sans trop culpabiliser.

    Posté par momale , le 02 février 2007 à 10:05
  • Sophie, tu prêches à une convaincue (je n'ai pas écrit en 2 mots, tu remarques !!!). Je n'ai pas éteint non plus, ça risquait d'avoir l'effet inverse. Moi ça m'énerve de voir que plus rien n'est fabriqué ici (en Europe grosso modo). Une pub m'horripile en ce moment à la télé, c'est celle d'Ikéa (ou quasiment tout est fabriqué en Chine) qui veut nous faire gober qu'en achetant chez eux on sera plus dynamique !!! Et les gens au chômage, ils sont plus dynamiques pour aller à l'Anpe ??? On a vraiment du boulot !!!!

    Posté par dominique(08) , le 02 février 2007 à 13:47
  • J'aime bien tout ce que tu oses dire Sophie . On a tellement à balayer devant notre porte ...
    Mais les 5 mn, j'ai éteint et prolongé . Non pas avec la sensation de faire quelque chose mais pour en parler et montrer aux enfants ce que sera demain si nous continuons à gaspiller. Cette énergie dilapidée ... Et puis tout le reste que nous faisons en se sentant parfois si seuls devant le raz de marée économique, à lutter à contre-courant malgré les beaux discours enflammés du moment. A contre-courant mais pas à contre idées. Enfin, j'ai trouvé important d'éteindre, c'était ma façon de dire non.
    Pour la passoire : agrafer un morceau millésimé de textile grossier de chanvre sur un cercle en clématite des bois. Très tendanc MCI mais si ça peut te dépanner pour les lentilles !

    Posté par agastache , le 02 février 2007 à 14:40
  • C'est tellement bien dit, que je n'ai rien de plus à rajouter... si ce n'est que je suis entièrement d'accord avec toi!
    (il y a un truc qui m'intrigue quand même... c'est bien moins cher de faire Mulhouse-Barcelone en avion avec swiss ou easyjet qu'en train... Pourquoi??? remarque, ça m'arrange bien... paske 12 heures de train à chaque fois que je veux aller voir mes parents, ça ne me plairait pas forcément!)

    Posté par Noémie , le 02 février 2007 à 16:01
  • Moi j'ai éteint... et j'ai pas rallumé en tout cas pendant une grande partie de la soirée : on est passés aux bougies et on a adoré, donc on continue ce soir. Et surtout, on a (re)découvert une autre façon de vivre, plus sereine, plus calme, moins bruyante et stressée avec cette lumière naturelle. Et on a envie de continuer toutes ces belles choses. Mais je suis d'accord avec toi, sans tout le reste ça ne sert pas à grand chose. C'est pour ça qu'on mange très peu de viande et qu'on fait gaffe aux poissons qu'on mange, qu'on trie et qu'on composte, entre autres choses. A bat l'écologie récupérée par les bobos et vive les lentilles !

    Posté par Sterenig , le 02 février 2007 à 16:08
  • La lumière est restée allumée à la maison aussi car nous sommes en total accord avec ton point de vue.

    Posté par Dorothée , le 02 février 2007 à 17:21
  • Voilà un article qui montre qu'il faut réfléchir un peu plus loin que le bout de son nez. Bien vu, en tous cas;

    Posté par bulle , le 02 février 2007 à 19:40
  • Qu'est-ce que tu es rafraîchaissante, rhâ ça fait du bien... Disons que je me dis qu'à force d'éteindre la lumière, les maires vont cesser d'illuminer les hôtels de ville et acheter des lampadaires qui n'éblouissent pas le ciel, ses oiseaux et ses insectes.
    Disons que ce qui me fait peur avec cette secte écolo, c'est le futur projet (encore inconnu, de fait). Est-ce qu'on ne va pas nous dire que le danger c'est l'homme, et faire comme en Chine justement, en éliminant "dans l'oeuf" le vecteur de danger (alias la femme, qui fait les enfants c'est bien connu)?
    Bien, il faut du cran pour changer, c'est clair!

    Posté par fleur , le 02 février 2007 à 21:54
  • De notre côté, on fait notre maximum, avec quelques écarts bien entendu on n'est pas des héros, et parfois j'ai vraiment l'impression de passer pour une folle quand j'en discute avec les autres, mais l'important c'est de participer n'est-ce pas?

    Posté par Sophie (Lille) , le 03 février 2007 à 14:06
  • Je n'ai pas éteint non plus, pour les mêmes raisons que toi ! J'ai trouvé ça du dernier stupide, je pense que c'est à nous tous d'agir, et qu'agir ça signifie bien plus que pousser 5 mn l'interupteur de la lumière !!

    Posté par Sandrine Tricof' , le 03 février 2007 à 19:11
  • Pour avoir travaillé dans une boite qui importait toute sorte de produits de Chine, je peux t'affirmer que ta passoire elle sort d'usine à moins de 50 cts d'euro et qu'elle est revendue à la chaine de supermarché 3 euros max...

    Posté par Fannie , le 04 février 2007 à 13:34
  • En tout cas, ce petit intermède a peut-être eu le mérite de lancer un débat ?
    Moi je crois que tu es même optimiste en disant que ta passoire a été fabriquée à 7/8 euros en Chine ... cela ne serait même pas rentable pour eux.
    Moi j'ai pêché par omission, on était invités à une inauguration (voir sur mon blog)... d'une nouvelle entreprise basée sur l'économie sociale. Bon, on peut souhaiter que ça fonctionne.

    Nous aussi on essaie de rester "naturels", oublions les fraises en décembre... couvrons-nous davantage au lieu de monter le chauffage.. Si je dis que dans la Sdb, la température est plus souvent à 13 qu'à 23 ,et que j'arrive à m'y laver dans le plus simple appareil. Réflex et sofrologie m'y ont aidés. Il y a bien longtemps que ma lessive est bio (mais je ne suis pas chimiste pour vérifier). On est même passé à une voiture pour 2.
    Chez nous, juste un hic : la viande... difficile pour un homme de voir un repas sans viande. C'est à moi d'y travailler, mais j'avoue honteusement préférer tricoter que cuisiner...
    Et comment se priver du plaisir d'internet ?
    J'espère que tous nos petits groupes arriveront à faire bouger le schmilblik...

    Posté par ma dalton , le 04 février 2007 à 21:53
  • Oups, ayant eu un problème de connexion, je n'ai tout relu - mille excuses pour le moi-moi de début... lol

    Posté par ma dalton , le 04 février 2007 à 21:55
  • et bien je suis assez d'accord avec toi.
    nous non plus on n'a pas éteint.
    et c'est un peu facile d'attendre que le gouvernement prenne pour nous les décisions concernant l'écologie, c'est d'abord à nous d'agir justement.

    Posté par melanie , le 13 février 2007 à 16:17
  • chaussette

    Bravo, tu es tenace et continue de faire d'aussi beaux tricots. Pour tes chaussettes, oui c'est certain que tes aiguilles étaient trop petites en raison de la grosseur de ta laine et surtout si tu tricotes serré. Refais le même patron avec des aiguilles 3 mm, et tu verras comme c'est différent. Une tricoteuse qui tricote serré.
    Joyeuses Pâques ! Hélenda

    Posté par Hélenda , le 08 avril 2007 à 16:56

Poster un commentaire