22 septembre 2007

nouillette redécore son salon

Nouillette, c'est mon nom de guerre sur le forum du filage. Voilà un pseudo qui me convient à merveille : nounouille, niguedouille, diguedondaine, dongue dongue.

Car la nouillette est encore plus atteinte que la tricoteuse. En vacances chez une fileuse de grand talent, elle fait du lèche-vitrine chez le droguiste et le quincailler ("Oh les beaux clous, ça ferait un peigne à mèche, ça ?" "Ah, l'huile de Sumatra, il n'y a pas mieux comme masque de beauté" etc, etc)

Rentrée de vacances, la nouillette se métamorphose en Johnny-qui-bricole, vous savez, le type qui hante les rayons du super-brico des heures durant en short et marcel, et décide qu'il ne peut rentrer chez lui elle sans la PMF-180E (si pratique, n'est-ce pas) ou la 8270D et ses 80 embouts...

etabli
Non content de s'équiper en foreuse, la nouillette ramène encore chez elle un établi pliant. L'établi pliant, chers lecteurs, c'est le bonheur fou, le nirvana du Johnny-qui-bricole. Déjà, il faut passer la matinée à le sortir de sa boîte et à le monter, perdre un écrou dans le pied tubulaire, faire tomber le plateau dans la cuisine en renversant le dit pied tubulaire et tout l'engin qui va avec, ramper avec le tournevis dans la bouche pour retrouver l'écrou et ainsi de suite (un excellent entraînement pour le déroulement ultérieur de ses heures de loisirs).

La nouillette passe encore un temps considérable au rayon écrous et tiges filetées, parce que s'il y a bien un truc commun à toutes les activités, c'est que dans votre stash il n'y a JAMAIS la vis papillon ad hoc. Et pourtant, du stash de Johnny-qui-bricole, j'en ai.
stash_clous

et j'avance des preuves

ze écheveaudoir
Bref. Le sac de mon aspirateur est à présent rempli de sciure, et tout ça pour quoi ? Pour cet objet qui orne désormais mon salon et dont le côté hautement design et décoratif, disons-le, frappe d'emblée (bing).

J'ai fait beaucoup d'efforts mais pour ce qui est de mon avenir dans la menuiserie-
ébenisterie, c'est pas encore gagné. 'Y a pas un tenon sur ce machin qui est planté droit (bon sang de bong sang, il va falloir encore acheter une perceuse à colonne ?!?), quant à faire tourner ce truc sans se faire prendre dans la logique implacable du pas de vis (tu tournes à droite, ça bloque, tu tournes à gauche, ça tombe), ça n'a pas été une mince affaire.

Mais il tourne. Et cet engin diabolique peut parfaitement remplir la fonction pour laquelle il semble avoir été créé : instrument de torture pour écheveaux récalcitrants ('faut dire qu'il n'y a qu'à le regarder pour se sentir défrisé, hé hé)

Là où je suis très contente, c'est d'avoir trouvé l'inspiration en furetant sur le ouèbe pour les tenons coulissants. En clair: le règlage est totalement flexible et de 50 à 180 cm, aucun écheveau n'y échappera, nierk, nierk.
echeveaudoir_details
Sans compter que cela permet de faire un écheveau, le laver et le bloquer et le remettre sur l'écheveaudoir quelles que soient les variations de son tour de taille. Bien que la réalisation laisse un peu à désirer, j'aime bien le principe. Tant qu'on essaye pas de tendre des écheveaux en laine d'acier, la résistance des vis papillon est largement suffisante.

prothèse-à-Louetprothèse camouflée
Une des difficultés majeures dans la réalisation de cet ouvrage d'art a été de planter tout le bazar fermement sur le Loulou. Ici nous avons fabriqué une prothèse particulièrement hideuse, laquelle a ensuite été habilement camouflée. Du design de haute volée, je vous dis.

Conclusion ? Déjà que le Louët est un objet de décoration improbable, avec ce formidable appendice en promontoire, je ne sais pas... on approche de l'installation muséale, non ? D'ici à ce que je m'achète un fer à souder, je vais bientôt me prendre pour Jean Tinguely.

Et le tricot, dans toute cette affaire ? Hein ? Quoi ?? Je ne vous entends pas bien. Je dois encore avoir de la sciure de bois dans les oreilles.

Bon dimanche à tous !

Posté par knitchy à 19:27 - filage - c'était fatal ! - Commentaires [29] - Permalien [#]

Commentaires

    je suis littéralement explosée de rire mais hautement admirative et vous devriez même peut-être songer à déposer un brevet (sans rire).

    Posté par GL , le 23 octobre 2007 à 00:43
  • C'est génial!

    Ça doit faire 2 ou 3 fois que je lis ce post et c'est impossible de ne pas tomber raide de stupéfaction pour ta "drive" de bricoleuse. T'es arrivé à tes fins d'une façon remarquable. Et ta façon de raconter ben...c'est tordant.

    Posté par spiritknit , le 08 novembre 2007 à 19:08
  • Bravo !

    un bricolage de haute voltige ! mais attention de ne pas faire tourner l'engin trop vite ... au risque de passer pour un OVNI !...

    Posté par claude , le 01 janvier 2008 à 17:13
  • Excellent ! Non franchement, j'suis bluffée comme la plupart de celles qui ont laissé un message ! Même pas je me serais dit que c'était possible ! Bravo et tant que ça fonctionne c'est ce qui compte

    Posté par thalie , le 04 août 2008 à 15:30
  • je suis bluffée moi je ne saurais même pas planter un clou droit

    Posté par sand354 , le 22 septembre 2007 à 20:56
  • ? Hé? Nouillette c'était toi? Je ne t'avais pas reconnue?! Enfin, maintenant que tu me le dis, je reconnais que... Non, pas le truc, pas sur la tête, ouïe! ouïe!

    Posté par fleur , le 22 septembre 2007 à 21:30
  • Il est drôle, ton billet, plein de malice, ce qui ne masque pas l'intelligence du système de réglage de largeur des écheveaux. Tu vas voir, vous allez faire du bon boulot tous les 3

    Posté par bulle , le 22 septembre 2007 à 22:30
  • Ton post pourrait être le premier volume d'une longue série ! Nouillette bricole, nouillette tricote, nouillette file.... ça vaudrait bien les oui-oui ou les Martine non ?

    Posté par Annick , le 22 septembre 2007 à 23:01
  • moi je veux bien l'adopter si tu le veux pas dans ton salon , à côté des toisons des echeceaux , des pelotes de la broderie , et comme j'habite un chalet ca choquerait pas dans la déco . Non sérieusement c'est du beau travail et je m'y connais en brico .

    Posté par alexandra , le 22 septembre 2007 à 23:40
  • Franchement, on dirait que la Nouillette a construit un objet à mi-chemin entre une devise Shadok et une machine digne d'Antonin Artaud, de quoi rêver!!

    Posté par Heather , le 23 septembre 2007 à 00:34
  • Sophie Chérie...la prochaine étape pour l'absolue perfection (si si)- parce que tu y est presque - c'est un alpaga dans ton futur jardin ! (je m'engage à venir le nourrir si tu pars en vacances, ou on le mettra en pension chez Florence)
    Grande ingéniosité l'affaire de tes tenons coulissants, en revanche, je pige pas comment il tourne. J'aime bien l'effet cottage du tissu.
    bisou
    Nath

    Posté par harpe , le 23 septembre 2007 à 09:58
  • Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions...Ton obstination à les résoudre force le respect. Bravo pour l'ingéniosité et l'humour du compte-rendu !

    Posté par nadine , le 23 septembre 2007 à 10:06
  • Bonjour Sophie,
    alors là tu m'épates!
    Il est génial ton rouet "customisé" avec ton accessoire sur mesure, braaaavo!

    Je n'ose imaginé ce que tu vas créer ensuite....
    Bises et bon bricolage!

    Posté par Christine B , le 23 septembre 2007 à 12:48
  • C'est sûr que la sciure, ça bouche ! Le remède est la toile émeri, t'en as ?
    Ah ! quel excellent billet, on croirait du Zola, tellement c'est réaliste. On sent le vécu... Le Johnny-qui-bricole, c'est international, c'est peut-être même une confrérie et ils ont sûrement un signe de reconnaissance : peut-être pas la gratouille de la paume avec le doigt, même avec une vis, qui sait ???
    C'est une oeuvre d'art, ton torture-écheveaux de compét', bravo !

    Posté par Véronique , le 23 septembre 2007 à 17:41
  • Ah là, on reconnait bien la touche féminine de nouillette qui nous met des fleurs sur les constructions boîteuses de Johnny-la-bricole. On t'adore Sophie !

    Posté par Christine , le 23 septembre 2007 à 23:56
  • Mais c'est du vrai boulot de pro !!! je suis en admiration, non seulement devant l'objet réussi mais aussi devant ta boîte à outils !!! Tu vas t'aprecevoir, qu'il manque toujours un clou, une vis etc...

    Posté par dominique08 , le 24 septembre 2007 à 11:02
  • Comme Anncik, j'attends la suite des aventures de Nouillette !!!

    Posté par dominique08 , le 24 septembre 2007 à 11:03
  • Je me suis tordue de rire en compagnie de Libby en lisant ton reportage ; c'était trop drôle, je ne sais pas d'ailleurs si Libby n'en a pas avalé de poumon. Je me suis reconnue le tournevis à la commissure bavante et l'échine allongée pour récupérer un boulon, somme toute peut-être pas indispensable.

    Posté par rebecca , le 24 septembre 2007 à 19:24
  • Je sens que ta prochaine passion sera le ... bricolage

    Posté par catherine , le 24 septembre 2007 à 20:40
  • on va bientot t'appeler Handy Andy (d'une émission de déco sur la bbc, celui qui c tout faire!!)

    Posté par violaine , le 24 septembre 2007 à 21:43
  • Excellent, tes talents de bricoleuse sont épatants!

    Posté par Sophie (Lille) , le 25 septembre 2007 à 08:53
  • Sophie, tu m'émerveilles toujours, je suis bouche bée devant tes bricolages comme tes chaussettes - mais question déco, j'ai le métier à tisser de Vi qui s'étiole dans mon salon...

    Posté par vivi's mum , le 25 septembre 2007 à 09:03
  • Super, la prochaine fois, tu construit un rouet ?

    Posté par Sandrine Tricof' , le 25 septembre 2007 à 10:19
  • Wou, ça décoiffe chez toi!!! Bravo pour l'engin de torture!

    Posté par Jocelyne , le 25 septembre 2007 à 11:19
  • eh bé ! que de talent caché...

    Posté par ma dalton , le 25 septembre 2007 à 20:04
  • Ingénieux

    Drôle et tellement réaliste que je me suis régalée à la lecture de ton billet. Je suis loin de Johny qui bricole mais j'aime l'idée des boîtes à tout !

    Quelle imagination pour réussir ce divin objet merci pour les multiples sourires de ce soir

    Posté par Feuille , le 28 septembre 2007 à 21:32
  • c'est plus Nouillette mais Bricolette qu'il faut t'appeler....ceci dit quand on voit le prix de cet engin ça vaut le coup! bravo!!!

    Posté par moune , le 08 octobre 2007 à 13:51
  • je ne viens pas souvent... exprès! comme ca, j'en ai une bonne dose d'un coup et je me marre, mais je me marre à chaque fois! Nouillette, je t'adore!

    Posté par Florence , le 14 octobre 2007 à 00:11
  • Je viens ici pour te remercier d'avoir pris le temps de laisser un commentaire sur mon blog à propos de Jeanne. Je sais bien que tu as raison, il faut juste que je me décide.

    Comme je suis décidément dure de la comprenette et qu'il doit bien y avoir un moyen de te joindre par mail plutôt que de laisser un message dans une rubrique où il n'a rien à faire, peut être pourrais-tu me laisser donner la marche à suivre, pour que j'évite ça à la prochaine occasion.

    Mais c'est toujours de visiter ton blog et de te lire (parce que tes réalisations sont belles et tes récits enlevés).

    Posté par Marie , le 14 octobre 2007 à 23:26

Poster un commentaire