18 septembre 2008

the last FO...

Edit : ah mea culpa maxima culpa je n'ai rien dit du fahbuleux motif qui orne les socquettes de l'archiduchesse, le grand classique qui est désormais un de mes favoris et que je compte bien en produire encore une cinquantaine de versions : il s'agit de la côte ondulée des Sockbug's Rapid  River Socks, sans les trous-trous. Vous trouverez la grille dans un de mes anciens billets. (Et non ce ne sont pas des torsades mais de simples augmentations-diminutions, les doigts in ze nose,  et non je n'ai pas utilisé du 0.75 mais du grossier 2mm vu que je suis une grosse feignasse, tout compte fait)

sockies

EN
... of the year, that is. For dear folks, there is presently much more serious business frying in the pan (hem, can I say that ? I certainly ought to get an award for the most peculiar English ever written. Ah, well !). The Duchess's castle is more or less taking shape, thanks to the miraculous appearance of windows. Yes, windows, that you can actually shut closed and open again in the extraordinary eventuality you want to do some window-cleaning (don't we know this common urge). Workings are now turning at some sort of frenetic pace and I crawl at the end of the line, harassed with bills, insurance problems, tiling choices, closet design, non-fitting kitchen appliances and other joyful things. The Duchess's nerves are curling at the end, and very sadly, sleeping, blogging, fiber-petting and knitting time must be reduced to a non-existent proportion.

FR
Voilà donc le dernier ouvrage fini de l'année, chers lecteurs qui êtes bien assidus de repasser par ces pages d'une mornitude crasse, car comme j'explique plus haut pour les polyglottes extrêmement exercés qui peuvent saisir mon anglais de capharnaüm, nous avons pour l'instant chez la Duchesse d'autres chats à fouetter. Le Chââââteau prend peu à peu tournure, et après l'épisode crucial de la pose des châssis (non je n'en parlerai même pas sachez juste qu'il y a UN croisillon de travers et je considère que c'est un exploit), les travaux sont passés à la vitesse supérieure et pour tout dire, et vu que je dois me mêler de tout et donner mon avis sur des trucs insensés (bon on la met où cette saignée ? et cette humidité, là, elle vient d'où finalement ? la chape à 57mm, vous êtes sûrs ? ah oui, du Sicalatex comme adjuvant, bien sûr, bien sûr...)  j'ai du mal à suivre et je suis un peu épuisée. Je ne vais même pas embrayer sur les problèmes au boulot qui couronnent l'ensemble, je crois que là vous avez saisi le climat général...

EN
But let's get back to the FO, since this is a post categorized in 'all about my stupid life'  'all about socks'. And sockies.
The only reasonable explanation I can come up with for having spent so much time on a ridiculous pair of sockies, is probably Avoidance of dealing with the Castle (see above). For these sockies were carefully, thoroughly, painstakingly engineered. Let me explain (do you have an hour or two ?) Below, the average sock, worked toe-up, with a short-row heel :

FR
Mais retournons à l'objet de ce billet, mes extraordinaires socquettes. Quoi, de bêtes socquettes ? Vous voulez rire ou quoi ? Vous avez oublié que vous êtes chez l'enfant naturel du Shadok et du Castor Junior ? Vous imaginez-vous un seul instant que j'irais me contenter de raccourcir une chaussette pour produire une socquette ? Pfeuh.
Commençons par une petite leçon d'anatomie. La chaussette normale, attaquée par les orteils, talons en rangs raccourcis :

sockie_heel_normal

EN
Yes, we have the common problem : the instep climbs up the front of your leg, while the heel is not even reaching your ankle bone. Thats' all right for a sock where the leg will compensate for this, but for a sockie ? Bad.

FR
Vous voyez tout de suite le bin's. Le devant de la chaussette est plus haut que l'arrière du talon. Et si ça passe quand on planque tout ça dans une jambe, j'estime que la socquette ne saurait acceptablement avoir un décolleté plongeant dans le dos.

sockie_heel_revised

EN
TA-DAAAM. Here comes the super engineered sockie ! (Any doubts regarding my mental health should be completely dispelled by now). For your short rows heel to be deeper, add 3 or 4 gusset stitches (yes, gusset! actually there's nothing restraining you from using gusset stitches AND a short row heel). When the heel is completed, add some more short rows by incorporating a few stitches from the instep. If you wish - for the sake of a stitch pattern for instance - have the same number of stitches at the front and the back of the cuff, work some decreases at the back of the heel at the same time to retrieve the stitches added by way of the mini-gusset. Then only you can start in the round again and work the cuff.

FR
Eh oui. Voilà sous vos yeux consternés à quoi j'occupe ce qui me reste de facultés mentales : l'étude anatomique de la parfaîte socquette. C'est en fait relativement simple. Pour avoir un talon plus profond, ajouter quelques mailles de gousset (sur mes socquettes, 3 de chaque côté). Travailler le talon en rangs raccourcis en incluant ces mailles de gousset, et une fois le talon terminé, ajouter encore quelques rangs raccourcis en prenant des mailles sur le dessus de pied. Si pour une raison où une autre vous souhaitez avoir le même nombre de mailles sur le devant et le dos du bord (pour un motif par exemple), vous pouvez travailler des diminutions à l'arrière du talon en même temps pour 'boulotter' les mailles supplémentaires du gousset. Ensuite il suffit de terminer par le bord qui vous chante.


EN
Well, voilà. This was the last effort of the day, dear readers, and I must leave to get some rest before going through yet another day of wooden floor considerations, emails to the architect, multiple paperworks and taming the Wildlife at the Office. See you later !
;-)


Happy socking everybody !

Posté par knitchy à 19:56 - All about socks - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    bin attendant ce sont de superbes sockettes...et courage pour le chateau...;o)...

    Posté par rachel , le 19 septembre 2008 à 00:55
  • elle est bien jolie ta socquette, avec toutes les petites torsades et tricotée en aiguilles nº 0,75. Bravo!

    Posté par Luisa , le 19 septembre 2008 à 01:11
  • bon courage pour les travaux, elles sont extraordinaires tes sockettes

    Posté par sand354 , le 19 septembre 2008 à 07:27
  • Mes yeux ne sont pas du tout consternés mais plutôt admiratifs, elles sont superbes et anatomiquement parfaites tes socquettes !
    Courage pour la maison...

    Posté par Christine , le 19 septembre 2008 à 09:34
  • Mais c'est gé-ni-âl, ton histoire de chaussettes. Question est-ce que ça se porte au bureau par grands froids avec talons hauts? Ou pas?

    Posté par fleur , le 19 septembre 2008 à 10:12
  • 0.75, quel courage, j'en reste béate d'admiration.

    Posté par véronique , le 19 septembre 2008 à 11:43
  • Chouettes sockettes, merci pour les explications. Et bon courage pour la suite.

    Posté par Sandrine Tricof' , le 19 septembre 2008 à 12:21
  • Du coup, tu ne parles même pas du super motif qu'il y a dessus. C'est çà qu'est terrible.
    Chouettos les sockettes!

    Posté par flopeanut , le 19 septembre 2008 à 16:43
  • Mais c'est très important, moi non plus je ne supporte pas d'avoir de dos du pied à l'air. Comment font-ils donc pour porter de telles socquettes. Ca me semble le comble de l'incomfort.
    Bon courage pour le travaux, tu tiens le bon bout j'espère.

    Posté par dominique08 , le 19 septembre 2008 à 17:58
  • Ah j'ai cur un moment que tu allais nous faire des poulaines ! Mais tu deviens designer ma chère, et quelle belle leçon tu nous donnes ! En attendant, superbes tes socquettes ! (et la prochaine fois, tu t'attaques aux sockets ?). Courage pour ton Chââââteau, madame la Duchesse (de la Socquette ?)

    Posté par Christine , le 19 septembre 2008 à 20:56
  • Tu vas voir, quand tu seras intallée comme une reine, les pieds en éventail dans TON chateau si tu vas pas être contente et nous tricoter des chaussettes encore plus compliquées. Merci pour les explications, c'est fort intéressant car comme toi, je déteste les sockettes qui plongent vers l'arrière et se retrouve au fond des chaussures en moins de deux.
    Et les tiennes sont particulièrement belles avec ce motif. Chapeau ma chère, nous attendons les 49 autres paires avec impatience, avec une au moins en 0.75 !
    Bises

    Posté par Val , le 20 septembre 2008 à 13:38
  • Bon et bien moi je ne suis pas du tu consterne plutot amusee en lisant enfant du chadok et castor junior ..j'adore.donc cette socquetes est parfaite et jespere que tu partageras ce patron avec nous car ce travaille est tout a fait honorable!

    Posté par Monik/E , le 21 septembre 2008 à 14:47
  • La quête de la perfection est au bout de nos pieds. Et moi qui n'ose toujours pas me lancer à faire des chaussettes. Mais le problème des chaussettes, c'est que pour la plupart des gens, il en faut 2. Peut-être qu'une version plus courte me ferait moins peur.

    Posté par Lorelyn7 , le 22 septembre 2008 à 19:11
  • Formidable ce billet! Terrible la socquette! et ses pseudo-torsades aussi.

    Posté par Passiflore , le 08 octobre 2008 à 16:02

Poster un commentaire