16 décembre 2008

bientôt Noël : on s'agite

Grande journée hier dans la petite maison : les jardiniers (6 hommes), l'électricien (un homme et sa meuleuse à béton), le plombier (deux hommes), tout ça en même temps. Rock'n roll. Entre deux ramassages de feuilles mortes et essuyages de nez qui coule, j'ai pu constater à la lumière du jour que si mes mosaïques de salle de bains sont alignées, on ne sait pas sur quoi (les cours de la bourse ??!??) Aucun des gars sur le chantier n'étant responsable, j'ai même pas pu passer quelqu'un par le velux.

Aujourd'hui, miracle, illumination, Noël  : il ya un radiateur dans la cuisine, qui CHAUFFE. Je n'en crois pas mes petites mimines rougies par le froid. Sauf que ah oui, son copain dans le couloir est hors service, vu que l'électricien, pris d'un enthousiasme inédit, a foré dans le tuyeau de chauffage. Je rigole.

Posté par knitchy à 12:57 - ma vie est un enfer! - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Euh moi c'est pour de bon que je rigole (c'est même un fou rire...) et pourtant je ne devrais pas, ce n'est pas très drôle en fait, ahem... C'est une impression ou la plupart des gars du chantier sont des catastrophes ambulantes ??!

    Posté par Christine , le 16 décembre 2008 à 13:31
  • c'est la cata une maison sans chauffage

    Posté par sand354 , le 16 décembre 2008 à 16:02
  • Courage, courage, comme je te plains Mais ce qui est super, c'est que tu conserves toujours ton humour.

    Posté par véronique , le 16 décembre 2008 à 17:06
  • Je sors de l'ombre pour te dire que pour savoir comment mener un chantier, une seule lecture : La vie passionnée de Sainte Thérèse d'Avila par Brétécher. Tout y est. Heureusement, tu n'as pas 30 couvents à fonder et faire construire !
    Merci pour ton blog, que je lis depuis longtemps avec grand plaisir, et compassion (trop silencieuse, certes) pour les soucis que tu affrontes et que tu sais rendre drôles, le plus souvent, malgré tout. Au moins, tu ne creuses pas quand tu t'aperçois que tu es au fond du trou !

    Posté par Séverine , le 18 décembre 2008 à 19:22
  • Ton corps de métiers (ta corporation) est un peu à l'image de la Belgique, à vau l'eau ! Pour te rassurer, je pourrais te présenter une autre petite bruxelloise sans chauffage... c'est un bon début pour faire une manif !!
    Heureusement que tu es la reine des cho7 qui tiennent bien chauds aux pieds - félicitations pour ton post précédent.
    Et pour celui d'avant, je croise les doigts pour qu'un ophtalmo (pas belge, faut mieux éviter, vu les corps de métier) puisse enfin prendre ton cas en considération...

    Courage, et à bientôt... c'est tellement toujours un plaisir de te lire... ps, je devrais t'envoyer la photo de la partie faite pour la petite styliste... mais en ce moment, j'ai tendance à tout remettre à l'année prochaine...

    Posté par ma dalton , le 20 décembre 2008 à 23:48
  • Pas de chauffage, quelle horreur! Il ne reste plus qu'à te trouver des caleçons longs comme autrefois? En tous cas, ce serait vraiment mon premier réflexe. J'espère que ça va s'arranger, je t'embrasse!

    Posté par fleur , le 21 décembre 2008 à 21:49
  • Oh mais, il y a du neuf ici ... Je m'étais arrêtée à l'épisode du couvre-chef-poele à frire.
    Heureuse de retrouver tes articles toujours si amusants.
    Longue vie à ce blog!
    Meilleurs voeux à toi, plein de bons mots, de fils à tricoter, d'en-cours et de tricots finis! Bonne année.

    Posté par passiflore , le 05 janvier 2009 à 15:20
  • bonne année à toin j'espère que ton problème de chauffage est renté dans l'ordre, car le froid cette année, n'est pas agréable du tout. Je te souhaite plein de belles réalisations

    Posté par domi , le 07 janvier 2009 à 10:11
  • Bonne année à toi Sophie

    Posté par Sandrine Tricof' , le 07 janvier 2009 à 18:34
  • Mais je suis à peine moins bavarde que toi ces temps-ci ! Je te souhaite une belle année toute douce, des radiateurs chauds, un moral d'acier et beaucoup de joies.

    Posté par Mireille , le 16 janvier 2009 à 19:16

Poster un commentaire