23 juillet 2009

minishmore (mais il fait suer un maximum)

Inishmore - Alice Starmore Fishermens' sweaters

Il y a très longtemps que j'ai mis ce modèle dans ma liste 'à faire', et presque aussi longtemps qu'un kilo de soft shetland encombre mon stock dans ce but...

Or, depuis que j'ai emménagé, l'ensemble de mon stock n'a toujours pas trouvé sa place dans l'espace qui lui revient - à vrai dire, nous avons actuellement un rangement genre 'métro tokyoïte à l'heure de pointe' dans le coffre et une stupide caisse à bananes à côté du coffre. Et dans le cadre des efforts du nouvel arrivant pour aménager un nid douillet, la caisse à bananes n'est pas du plus bel effet.

stash closet

Entre moi et la felted tweed 145 : le stash

C'est donc essentiellement motivée par l'ambition de virer la caisse à bananes - et accessoirement, d'acheter de la felted tweed - que je m'attaque cet été à Inishmore. (A moins que ce ne soit mon habituel sens de l'à-propos qui me pousse à sortir un encours en shetland aran dans la future canicule estivale?!?)

Le problème avec Inishmore, tient en deux chiffres : 57. Cinquante-sept centimètres, c'est la largeur des dos et devant dans la plus petite taille. Bon moi je veux bien, un pull à torsades n'est pas supposé être hyper-moulant, mais 114 cm de circonférence, tout de même... (allô les années '90 ??)
D'autant que si je veux faire ce pull, ce n'est pas pour la photo dans le livre, mais pour la photo publiée en son temps sur Virtual Yarns, où il est beaucoup plus ajusté et bien plus joli (ce qui reste d'ailleurs un mystère complet et je me demande s'il n'a pas été subreptiscement tricoté en 2-ply sur du 2,75)

Il est très difficile de réduire Inishmore, car c'est l'ensemble des motifs qui produit la largeur du modèle. Il n'y a que 9 malheureuses mailles en point de riz de part et d'autre des panneaux torsadés et quand vous avez sabré dans ces neuf mailles et que vous avez encore un pull qui promet 112 cm sous les bras, vous êtes pas beaucoup plus avancé(e).

Sauf que moi, je suis têtue. Voire obstinée. Voire dangereusement maniaque, genre "je le veux je l'aurai". C'est donc armée de mon carnet en papier quadrillé et d'une bonne dose de patience d'imprudence que j'ai décidé de redessiner les motifs d'Inishmore pour concocter ma version mini.

(Je vous préviens, pour suivre l'affaire dans toutes ses nuances il est recommandé d'avoir la grille d'Inishmore juste sous le nez, ou mieux encore, de dormir avec depuis trois semaines)

Inishmore = 3 répétitions du motif de côté (une tresse flanquée de deux torsades) sur 12 rangs, et un triple motif central (grand losange flanqué de deux demi-losanges*) sur 36 rangs. Jusque là, l'harmonie est parfaite.

*ha c'est beau comme de l'héraldique, non ?

Première tentative : réduire le motif central de quelques mailles,  ce qui donne une répétition sur 32 rangs. On voit déjà que par rapport au motif de côté, ça ne colle plus. C'est pas grave : je compense en 'ouvrant' et  'refermant' les losanges après un double rang neutre pour rallonger un peu. Ça fait des losanges aux coins un peu arrondis, ce qui me rappelle vaguement quelque chose, mais quoi ?!?

papier peint vintage

Argh! les papiers peints de mon enfance!

Ça marche, sauf que...  le début de pull est encore trop grand.

Autre essai : les torsades dans le motif de côté sont construites sur 11 mailles. Je sucre la maille envers entre les deux mailles endroit torses, c'est un peu différent mais ça fera toujours une torsade et ni vu ni connu, je gagne encore 8 mailles dans l'affaire.

C'est pas suffisant.

Réfléchissons. Encore une petite tasse de thé. Mon motif central, là, si je le règle sur 24 rangs seulement de hauteur ça donne quoi ? Et les demi-losanges, si je les réduis un peu en gardant une seule ligne en zig-zag au lieu des trois ? Ah-haah, pas mal. Pas mal du tout. En voiture Simone, c'est reparti pour quelques tours.

Tout va très bien et la taille semble pile-poil sauf qu'après un motif de hauteur le doute esthétique me taraude (oui parce qu'en plus je me paye d'avoir des doutes esthétiques, c'est plus du tricot je vous le dis c'est de la métaphysique). Et les poportions dans tout ça ? Mon truc n'est pas trop mal mais si l'esprit n'y était plus ?? Diable, diable.

OK. Ne nous affolons pas. On est toujours au début de l'ouvrage donc s'il faut recommencer c'est maintenant (tiens donc). Je regarde encore (et encore) sur Ravelry, pour constater que l'exemple qui me semble parfait, eh ben il est tricoté en 3,25. Morbleu.

Je ne suis pas du genre à m'effaroucher devant un tricot un peu serré, mais de la soft shetland, en 3,25, vraiment ?!? Vu que je n'ai plus grand'chose à perdre, j'esaye : motif central complet comme dans le modèle, chaînette sur 9 mailles au lieu de 11, et sabordage de la moitié de la tresse dans le motif de côté.

Et bien c'est un peu raide, fort joli, et... encore trop grand.

Inishmore - échantillons en pagaille

Vous reprendrez bien un échantillon ?

Rendu à ce point de l'histoire tout le monde aura compris que mon niveau d'entêtement avec ce modèle constitue à lui seul une prescription pour la chambre capitonnée (capitonnée avec mes variations d'Inishmore) et que je ferais aussi bien d'ouvrir l'almanach Vermot de la torsade et de bricoler n'importe quel aran grande tradition pour écouler cette satanée soft shetland.

Bien sûr, je n'en ferai rien.

Si j'en crois mon carnet de notes (qui a beaucoup souffert d'autant plus que je ne sais par quelle tactique expiatoire ces dames du café tricot s'y sont mises à plusieurs pour l'arroser d'eau et de café, peut-être pour compléter les taches de sueur), cet Inishmore en est aujourd'hui à son septième avatar.
Aiguilles 3,5 mm, motif central sur 32 rangs, adaptation idoine des torsades de côté pour que la partie la plus bombée corresponde à la pointe des losanges, et tresse coupée en deux. L'essayage du jour indique que ma foi, côté dimensions, ça a l'air de vouloir le faire.

Inishmore - début n°7

Après cette série de prises de tête, il me restera à relever les mailles de montage provisoire pour lancer le bord-côtes, en plaçant les petites torsades de la meilleure façon possible (vu que sur ce coup-là, si on se contente de suivre les explications  de Madame Alice ça tombe un peu n'importe comment, ce qui me surprend beaucoup )

Avec tout ça c'est encore une fois du costaud de chez bétonné.
Si j'arrive au bout et que ce pull parvient encore à se déformer,  je bouffe mon compte-rangs.

joyeux échantillonnage tout le monde !

Posté par knitchy à 09:55 - tricotages - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Quelle persévérance! Tu veux vraiment la vider, cette caisse à bananes

    Bon courage pour la suite!

    Posté par Kajin , le 30 juillet 2009 à 13:18
  • Je n'en reviens pas que tu puisses le tricoter si serré, en 3,75 je trouvais ça très raide.
    Je pense que tu as raison, ils ont dû tricher chez Virtual Yarns ou alors Jade Starmore est une fausse maigre !

    Posté par dominique08 , le 30 juillet 2009 à 14:01
  • Un tricot-imperméable intraversable par la moindre goutte de pluie, un vrai pull de marin, quoi !

    Posté par bulle , le 30 juillet 2009 à 19:43
  • il y a plein de nouveaux coloris de felted tweed et je suppose que le fait que rowan la fasse maintenant aussi en Aran et en chunky t'est insupportable (moi aussi car j'adore les aig. 3.75) - peut être que pour la photo il y a des grosses épingles dans le dos...

    Posté par vivi's mum , le 31 juillet 2009 à 12:32
  • Hé bien voilà ce que j'appelle de la persévérance,
    j'espère que j'arriverais à faire aussi bien que toi

    Posté par Samy , le 31 juillet 2009 à 14:08
  • Je viens justement de voir celui de Dominique, et là, je trouve ça déjà serré (pas trop)... t'es sûre que tu cartonnes ou t'es pas sûre que tu cartonnes ?
    Bon je file voir l'épisode suivante, mais comme on dit en Louisiane qui n'est pas une région faite pour Inishmore (quoique !) "Lâche pas la patate !"

    Posté par ma dalton , le 02 août 2009 à 20:09

Poster un commentaire