17 avril 2008

rendons à Odin...

Coucou me revoiloù. Après avoir péniblement tartiné ma bafouille en angliche hier soir il était l'heure d'aller me coucher, mais je m'en voudrais de placarder ici mon Kongle terminé sans remercier bien sincèrement toutes celles qui m'ont laissé de chaleureux commentaires d'encouragement. C'est vrai quoi, ça fait quand même du bien d'avoir sa petite dose de soutien moral de temps en temps !

Et en ce qui concerne l'effet de groupe, je serais d'une ingratitude crasse si je ne rendais ici hommage à celles sans qui cet ouvrage d'une certaine hénormité n'aurait jamais pu finir et n'aurait probablement même jamais vu le jour. Il y a trois ans et des poussières en effet, je tombais nez à nez et en admiration sur le Jubileum de Véronique, et c'est ainsi que j'entrai dans le monde merveilleux du groupe TricotNordique, dont le moins qu'on puisse dire est que les membres n'ont pas froid aux yeux - ni froid nulle part d'ailleurs, vu le nombre incroyable de tricots héroïques qui se trame là-dedans. Irlandais torsouillés, moufles enluminées, Fair-Isles chamarrés, Nordiques découpés, ganseys goussettés, dentelles en envolées, bref, c'est pas du tricot timide et on trouve toujours de l'aide quand on en a besoin ! (Et aussi un sérieux coup de pouce pour les folles dépenses, mais bon, ça fait tout de même partie du plaisir aussi). Alors chers amis tricotnordistes, bravo et merci !

Bon, maintenant passons aux choses désagréables. Les amers reproches et rancunes que je tiens au pull norvégien (résumé du post précédent) :

- Nom de nom quand on coud et qu'on coupe son emmanchure, voilà-t-y pas que l'ouverture se met à grandir d'une bonne série de millimètres. Il paraît que c'est normal mais moi je ne le savais pas et ça m'a beaucoup contrariée. Contrairement aux manches en forme où il faut mettre de l'aisance dans la tête de manche, il faut donc coudre ici en mettant de l'aisance dans l'emmanchure. Dans tous les cas et personnellement, j'ai horreur de ces histoires d'aisance.

- Je n'aime pas trop cette ciseautique sur piqûre à la machine. Le dessous de bras qui prend beaucoup de traction, me semble être d'une solidité contestable. Mon impression est renforcée par l'opinion négative de la très respectable Priscilla dans Knitting in the Old Way, qui explique que la vraie méthode traditionnelle consistait à conserver trois mailles comme base pour l'emmanchure, lâcher ces 3 mailles depuis les épaules pour former une échelle jusqu'à la base, couper ladite échelle et nouer les brins par paire. Toute la différence est dans les 3 mailles de base, qui forment une vraie fondation pour le dessous de bras. Exactement en fait comme dans les steeks écossais.

- Eunny Jang proclame que la couture machine raidit le tricot et que c'est un contre-sens. Je suis assez d'accord

- Ces coutures de manches sont assez encombrantes. Pas moins de trois couches superposées (corps + repli des bords coupés + ourlet), ça finit tout de même par faire un peu boudin. Evidemment j'ai violemment écrasé au fer, mais il y a des limites à l'écrabouillement de la matière... Sinon d'accord, sur l'envers le fini est impeccable. Penser à porter le pull à l'envers de temps en temps.

- Le truc rédhibitoire dans les projets à découpe : on ne peut pas essayer le sac à patates. Quand on peut l'essayer parce qu'on a coupé, il est déjà trop tard. Bonjour l'angoisse.

- Enfin et là où on ne m'y reprendra pas de sitôt, c'est la coupe de ces pulls avec épaules tombantes et manches sans tête. Résultat : plein de plis disgracieux autour de l'emmanchure, et autant que j'aie pu le voir c'est un problème chronique de ces modèles. D'accord, ces pulls ont des motifs sublimes mais anatomiquement parlant, c'est tout de même du brutal. Je ne serais pas contre une petite amélioration avec emmanchures creusées.

cowl+sleeve_ws

Pour terminer, le petit truc de la maniaque de service : je suis trèèès contente du col avec ourlet réalisé selon les indications de Madame Katharina Buss (l'Encyclopédie du Tricot). C'est aussi nickel à l'envers qu'à l'endroit et cela donne de la fermeté à l'encolure, très utile pour résister au poids des manches. ça, je le referai !

Ouffff. Plus de deux ans pour faire le pull, plus de deux jours pour faire le post. Et le pire, c'est que ça ne me donne même pas envie de plonger dans les écharpes. Irrécupérable.

Bon tricot et à bientôt !

 

Posté par knitchy à 12:33 - tricotages - Commentaires [20] - Permalien [#]

Commentaires

    je réitère même après avoir lu le post en français il est magnifique et aussi bien à l'envers qu'à l'endroit

    Posté par sand354 , le 17 avril 2008 à 16:00
  • Mais c'est pratique, les boudins sous les bras, quand tu par à l'abordage du drakkar ennemi !!! Faut bien qu'ils se protègent les aisselles, les Vikings...
    Il est superbe, ton Kongle, bravo ! Je verrais bien une petite série de norvégiens sur tes aiguilles, non ?
    PS : Merci de souligner que mon Jubileum n'est toujours pas fini Il est sorti de son placard depuis une semaine et sera "attaqué" dès que notre retour de vacances de printemps. Il est vraiment beau...

    Posté par Véronique , le 17 avril 2008 à 16:11
  • Je le redis, il est superbe.Autant à l'envers qu'à l'endroit.Et merci d'avoir pensé à la pauvre ignare en anglais que je suis.

    Posté par véronique , le 17 avril 2008 à 17:49
  • et bien cela valait la peine de persévérer. Je le trouve parfait et le choix des couleurs impeccable et très moderne.
    Ah ! et les écharpes aussi ça peut se tricoter en rond avec des steeks.

    Posté par flo , le 17 avril 2008 à 18:58
  • Tu as raison, il faudra que tu pense à porter ton Kongle à l'envers de temps en temps, tellement il est magnifique.

    Posté par Sandrine Tricof' , le 17 avril 2008 à 19:27
  • Magnifique!
    Contente que tu aies eu assez de nerfs, de patience et de fil pour le terminer, il en vaut vraiment la peine ^^

    Posté par Carine , le 17 avril 2008 à 20:02
  • Hé bé, c'est de la belle ouvrage, ça!! Et tes remarques sont très justes et utiles sur les steeks, norvégiens etc. J'apprécie beaucoup les finitions des bras, j'en avais fait pour la "joie de pâques" de ma fille. Je ne crois pas que ça m'avait compliqué la vie, direct tout cousu tout caché...En tous cas, moults félicitations pour ce magnifique pull conquis de haute lutte!

    Posté par fleur , le 17 avril 2008 à 21:40
  • Et ben, le jeu en valait la chandelle malgré quelques déconvenues... Il est vraiment magnifique ton pull ! Chapeau !

    Posté par Angsoka , le 17 avril 2008 à 22:01
  • Tu verras, à côté, le découpage et les emmanchures de FI, c'est de la rigolade. Tu t'y mets quand ?

    Posté par Val , le 18 avril 2008 à 00:11
  • Qu'il est beau!
    Moi, je n'ai pas eu encore le courage de me lancer dans un pull norvégien... J'ai un peu peur de ces fameux coups de ciseaux, j'ai jamais fait une seule couture à la machine (ah si pour des rideaux une fois, lol), et, effectivement, si les motifs sont magnifiques, je crois pas que la coupe m'irait très bien...
    En tous cas bravo à toi pour ce pull!

    Posté par fleurette , le 18 avril 2008 à 02:03
  • Ah, soupir... Je veux le même !!!
    Je suis entièrement d'accord avec Val, la ciseautique des FI c'est mille fois plus simple !!

    Posté par Christine , le 18 avril 2008 à 11:19
  • Ca y est, cette fois il est terminé ! C'est magnifique ! Tu as bien fait de persévérer, le résultat est superbe !

    Posté par Catou , le 18 avril 2008 à 12:09
  • il est magnifique en français en anglais à l'envers à l'endroit en photo en vrai
    congratulation

    Posté par vv , le 18 avril 2008 à 13:55
  • A ce stade là , c'est plus du tricot , c'ets de l'art , il est à tomber par terre , j'hésiterai même à le porter de peur de l'abimer !

    Posté par alexandra , le 18 avril 2008 à 17:47
  • il est superbe ce pull , ça vaut le coup de s'accrocher. J'ai pas encore essayé les tricots " à couper" mais j'ai l'impression que ça simplifie le travail quand on tricote des motifs non ? encore toutes mes félicitations.

    Posté par imiza , le 19 avril 2008 à 20:53
  • Il est beau à l'envers comme à l'endroit. Cela vallait la peine d'y consacrer tout ce temps. Et je trouve qu'il te va très bien. C'est le genre de pull parfait avec un jean. Bon, évidemment, si tu avais envisagé de le porter avec un petit tailleur ajusté... tu aurais peut-être dû le cintrer à la taille

    Posté par catherine , le 19 avril 2008 à 22:31
  • Parfait!

    Posté par Sophie (Lille) , le 20 avril 2008 à 22:02
  • Ton acharnement légendaire à venir à bout de toutes les ficelles du tricot ! nous offre un modèle sublimissimal...
    Nous sommes bien petites devant la Grande Sophie ! (lol)...
    Je garde ce post en mémoire car il est riche d'enseignement. Merci ma belle ...

    Posté par ma dalton , le 21 avril 2008 à 17:41
  • Quelle merveille, quel boulot superbe !

    Posté par niqui , le 23 avril 2008 à 09:05
  • Quel pull magnifique ! Il est vraiment superbe, et quel travail...! Je le dévore des yeux ! Les détails de ton post révèlent la difficulté de la chose et sont plutôt effrayants pour les néophytes comme moi, mais qui c'est, ça nous sera peut-être un jour utiles? (applaudissements frénétiques)

    Posté par webdouwap , le 28 avril 2008 à 11:05

Poster un commentaire