09 juillet 2007

les rencontres dangereuses

Ambiance fébrile en ce moment chez Knitchy avec doigts qui démangent et inquiétant retour de flamme des activités bricolo-ludiques de ma jeunesse...

Ces derniers jours en effet, j'ai été étrangement obsédée par les trucs ronds et plats (non, pas les crêpes pour une fois), je me suis dit qu'il était grand temps que je m'équipe d'une perceuse (gai gai, faisons les soldes au rayon outillage lourd) et j'ai fait le tour de mes placards pour trouver de quoi faire tourner une baguette.
bricolo_1
Recycler ses vestiges d'haltérophilie ?
Si, j'y ai pensé. (Pour filer du câble de hâlage, probablement)







bricolo_2
Ouais... dans le genre Arte Povera c'est bien... mais l'équilibrage ??







bricolo_3
Hngngn han gngngn. Plop. Et aïe.









Vous l'aurez compris, toute cette agitation est la conséquence directe du pique-nique chez les mémères, journée délicieuse mais légèrement ternie par une certaine monomanie propagée par une poignée de dangereuses prosélytes (je ne veux dénoncer personne mais il y a encore quelques photos ici).

Moi qui avais juré de rentrer indemne en me cramponnant à mon tricot, vers 17 heures j'ai été m'asseoir devant le Little Gem et je me suis fait avoir comme une bleusaille. Bien que les choses ne soient pas très claires : pour l'instant on ne sait pas encore si je me suis prise de passion pour la torsion du fil, ou plus essentiellement pour l'art du pédalage au rouet, technique subtile qui met rudement à l'épreuve ma psychomotricité quelque peu déficiente. (Disons qu'au pire, mes tentatives d'initiation au filage me serviront de kiné rééducatrice)

Donc, toute la semaine j'ai ruminé mes plans et (naturellement) épié les Louët sur Ebay. Tragique, je vous dis. En attendant mieux, il me semblait indispensable de bricoler au moins un fuseau de fortune, peut-être que j'aurai la chance d'être dégoûtée avant d'aller plus loin. fuseau bricolo
Vue sur le Forum du filage, c'est finalement l'astucieuse solution de Minimiss (roues de roulettes en super de bricolage) qui a emporté le morceau. Seule difficulté technique : le trouet ne permet pas de passer une baguette de plus de 6mm de section, alors pour aller visser un crochet là-dedans, bonjour, il a fallu improviser ce qui explique le crochetouille bizarre en fil de fer. (Ah oui c'est artistique, hein ? Tom Forrester n'a qu'a bien se tenir.)

et pourtant, il tourne

Eh bien ce petit machin tourne pas mal du tout, avec une rectitude un peu fantaisiste mais facilement et assez longtemps. La roue de roulette est intéressante parce qu'elle est évidée en son centre, ce qui met plus de masse en périphérie. Mais le choix de modèles dans mes supermarchés de bricolage habituels est un peu restreint: celle-ci par exemple est la plus petite mais elle est assez lourde - 45 grammes. Trop lourd pour filer de la toile d'araignée, ce qui est bien dommage vu que de la toile d'araignée j'en ai toujours sous la main alors que de la vraie toison à filer que dalle, pas la moindre miette dans la maison ni alentour. J'ai acheté un peu de mèche à feutrer chez Veritas mais c'est pas terrible: très dure, quasiment impossible à étirer, j'espère sincèrement que c'est la faute à cette laine si mes premiers mètres de fil sont aussi abominablement moches. Quand le trou dans ma main sera réparé j'essayerai encore le coup du couvercle de bocal: à condition de percer bien au centre et d'arriver le placer en équerre ça doit le faire pas mal. (Une idée pêchée sur cette page intéressante)

et c'est pas encore le pire

Et alors là pour le coup les mémères n'y sont pour rien, mais ce qui couvait en veilleuse depuis un an commence à se déclarer de façon inquiétante... burda
Ce samedi j'ai farfouillé sans honte dans les bacs de La Maison Dorée, et voilà le résultat. Si ma pauvre mère voyait ça je pense qu'elle irait illico se servir un whisky (Dieu merci elle ne connait pas ce blog). J'ai fait de la couture quand j'avais 16 ans et ma mère assistait au carnage : 6 mois pour un pantalon - certes, pas un pantalon de plage genre deux tubes avec un élastique au dessus, non non, le vrai de vrai avec pinces, poches plaquées, ceintures à passants et tout le saint-frusquin. Et pendant 6 mois il y avait donc des bouts de fil qui revenaient avec insistance dans le couloir et on me voyait à épisodes régulier ("Sophie, on mange!" - "Heu, j'arrive") déambuler dans l'appartment en me tenant à la taille des machins pendouillants et effilochés pour aller jusqu'au grand miroir et me demander pour la dixième fois "nom de ... pourquoi elle tombe pas droit cette §!*$ de couture ??"

Et j'irais récidiver là-dedans ? Et acheter Burda ??? Et me lancer dans la teinture ?? Non mais vous m'avez bien regardée ?

Et zut c'est la fin du week-end. Plus de bricolage jusqu'à dimanche prochain, ouin ouin.

Courage à ceux qui travaillent et bonnes vacances aux autres, et faites tous bien travailler vos p'tits doigts!

Posté par knitchy à 00:37 - la petite boutique des techniques - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires

    J'attends avec impatience les nouvelles de ce nouveau carnage...

    Posté par Heather , le 09 juillet 2007 à 02:39
  • oh c'est un carnage auquel je veux assister et sans remord ni culpabilité en plus

    Posté par sand354 , le 09 juillet 2007 à 07:09
  • Bizarre, je commence moi aussi à collectionner les patrons couture et à regarder d'un oeil nouveau ma machine à coudre !

    Posté par niqui , le 09 juillet 2007 à 09:24
  • Heureusement que tu n'a pas abordé la question couture avec mon cher&tendre samedi passé alors.... dans le genre il peut être redoutable lui aussi, à l'écouter c'est si facile de se faire un patron sur-mesure !

    Posté par Sandrine Tricof' , le 09 juillet 2007 à 10:39
  • la Macgyver (je n'ai jamais vu ce feuilleton mais ceux qui en parlaient disaient qu'il pouvait tout faire à partir d'un trombone et un couteau suisse,)que dis-je la gagnante du concours Lépine version rouet, et en plus tu couds, mes respects, Sophie

    Posté par vivi's mum , le 09 juillet 2007 à 14:01
  • Toujours un plaisir de te lire ...
    Ca promet tous ces nouveaux "outils" ..
    On veut en voir un peu plus

    Posté par Françoise , le 09 juillet 2007 à 18:45
  • j'adore ce billet et les photos…

    Posté par madann , le 09 juillet 2007 à 19:08
  • Quelle inventivité!
    Tu as l'esprit d'une chercheuse acharnée, ma foi!

    J'ai bien hâte que de la toison digne de ce nom te tombe entre les mains!

    Posté par Kajin , le 09 juillet 2007 à 20:26
  • hihi, je me marre toujours autant! passionnée comme je te vois, ca va aller tout seul avec de la bonne laine, tu verras!

    Posté par Florence , le 10 juillet 2007 à 11:01
  • Nierk nierk... t'es mal barrée...
    J'ai eu la chance d'être dégoutée avec un vrai fuseau, juste avant le click-order du rouet (le plus beau et le plus cher de préférence spa ?), mais je n'avais jamais approché un rouet... quant à toi, c'est une autre affaire. Entre les mémères et le Little Gem, je ne vois pas comment tu vas t'en sortir.
    Au fait la "teinture" au lieu de "couture", c'est un lapsus ? Hi hi...

    Posté par Val , le 10 juillet 2007 à 15:59
  • E pero si muove... Mëme dans ta tête ! Que de la joie à lire ce billet, morte de rire devant mon écran à t'imaginer avec tes outils, tes rondelles et tes bouts de fils pour t'essayer au fuseau. Méfie-toi quand même, il y en a qui se piquent les doigts et qui s'endorment lonnnnnnnnnnnngtemps, et qui ne se réveillent que si le Prince Charmant vient faire la bise un petit matin. Tu as ça dans tes tiroirs ? J'imagine aisément les séances couture, surtout à tes 16 ans. Epique, mieux que la Queste du Graal, tes parents ont dû rigoler. Tu nous promets de belels aventures encore, merci d'avance. Bonne semaine à toi et à bientôt !

    Posté par Christine , le 11 juillet 2007 à 07:05
  • Et mrrrrde c'est contagieux cette affaire là ...
    C'est que je sens confusément que ça m'amuserait bien de faire des trous dans des rondelles, d'embrocher des roulettes, de tortiller du fil de fer ... Et même ... idée de Christine ... d'attendre le Prince Charmant, longtemps, longtemps !!! Des vacances quoi !

    Posté par Agastache , le 11 juillet 2007 à 09:25
  • hi hi hi ! j'ai bien ri en lisant ton expérience passée en couture ! Ca me rappelle moi à 14 ans quand j'ai piqué la machine à coudre de ma maère, un soir après avoir été faire des courses au Marché St Pierre... khiiii ! je me souviens même avoir refusé d'aller à une invitation avec mes parents sous prétexte de devoir à réaliser, mes genoux ! je voulais apprivoiser la bête
    Et bah ces recherches sur les fuseaux et tes expérimentations sont intéressantes ! ça fait longtemps que ça me tente, et que je me retiens, mais si tu agites des explications pour faire son propre fuseau sous mon nez... là... je ne suis pas sur d'être maître de moi ce week end ! )

    Posté par thalie , le 12 juillet 2007 à 11:02
  • Aïe aïe aïe

    Ma chère, là, tu es sévèrement atteinte
    En attendant de te procurer de la laine, as-tu envisagé de filer de la fibre de sumac ? Tu en as bien plein dans ton jardin, non ?

    Posté par catherine , le 13 juillet 2007 à 20:29
  • Ah les journées des mémères, j'avais bien vu que là, en retrait, il y avait une Sophie que le virus venait d'atteindre sévèrement...
    Un grand merci en tout cas de m'avoir mâché le travail pour la confection d'un fuseau... (à venir plus tard et sans procrastination)
    Et un merci tout spécial pour m'avoir mis en tête l'idée des marquoirs pour faire de la dentelle, (là c'est en action (euh pas aussi fin que toi... pour rappel, les aig les + fines en ma possession sont du 1 1/2... si ça te dit... un jour)
    Bon amusement... demain...

    Posté par ma dalton , le 14 juillet 2007 à 16:33
  • Franchement Sophie, je crois que tu es perdue !!!
    Après le filage, la couture (ou teinture, j'ai bien lu ??? Lapsus, très révélateur !!!)
    Mais je crois bien que tout le monde a envie de ressortir sa machine à coudre en ce moment, alors les choses, commenceraient-elles à changer ? Les fringues jetables, c'est peut-être le début de la fin ?

    Posté par dominique08 , le 14 juillet 2007 à 23:33

Poster un commentaire